De la complexité en Armorique – René Vautier à Trignac

Ce week-end à Trignac, nous avons eu un Hommage à René VAUTIER.

Son film le plus connu est probablement « Avoir 20 ans dans les Aures » – que j’ai visionné cette semaine, en plus, ou « Afrique 50« , que j’ai re-vu hier matin.

Et là tout de suite il faut que je vous dise que l’hommage pour modeste a été une série de moments émouvants, gràce à la présence continue de Gilles Servat , et son concert de fin, qu’il a commencé par celle-ci, évidemment.

Après « Afrique 50″, dont on nous a dit qu’aujourd’hui le ministère des affaires étrangères le diffusait dans les ambassades du monde entier, pour montrer ‘qu’il y avait des anticolonialistes des 1950 en France »,  Vautier est parti en prison pour la 1ère fois, 1 an  ;  bien sur le film a été interdit et les copies qu’ils ont pu atteindre ils les ont détruites.  « Ils » ?  Qui ça « ils » ?  J’aimerais bien le savoir, heu en fait non, ça ne m’intéresse pas le moins du monde.   Il y a d’autre moyen de renoncer à l’existence que cette curiosité là.

Mais maintenant que notre président a déclaré, un jour, ailleurs, « la colonisation était un crime contre l’humanité », rien n’est impossible.  Sauf que je retrouve un pays, moi qui n’en ai jamais eu  – comme beaucoup.   Je discute souvent de tout ça, avec les gens par ici, ça occupe.  Mais bon ça devient très vite longuet à force d’entendre la version Lagarde et Michard, dans le meilleur des cas… quand la conversation s’éternise, ben oui les brumes du passé à force on finit par patauger dedans, je dis que « dans les bois prés Savenay » on peut trouver des tas de pierres avec marqué dessus … houla mais hou, houlalala,  houla … ça conclut.

La colonisation c’est la France, les francs.  On peut dire qu’être français, ça veut dire « avoir été colonisé par les francs ».

Si vous voyez passer non loin de vous « la folle de Toujane« , ne le ratez pas, vous en apprendrez plus sur vous, la branche où vous ếtes assise, que vous ne le croiriez.  C’est pas du cinéma qu’on voit tous les jours, « on l’aurait pas monté comme ça », mais hier matin dans la salle des fètes de Trignac, personne ne s’est levé.  Et il a pleuré.

Gilles Servat « Je Dors En Bretagne ce soir »
Il faut noter que des anticolonialistes il n’y en a eu que de communistes.  Ou le PSU.  Dans la fiche wikipedia on trouve des choses instructives par les citations de Léon BLUM qui y sont faites.

2 commentaires

  1. Merci chachashire de faire écho de cet événement. Événement auquel, je le regrette, nous n’étions pas bien nombreux à assister, mis à part les acteurs de l’événement de 1975. Ce, malgré la contemporanéité du sujet… et la superbe prestation de Gilles Servat qui a clos le weekend.
    Fière d’être d’ici, fière d’être bretonne et de le défendre, ici, maintenant et encore !

    Aimé par 1 personne

  2. On a pu constater que l’anticolonialisme et l’anticapitalisme avait leurs branches mêlées., même si leurs racines sont distinctes.
    Ce qui m’a frappé, c’est que les constats que tout le monde partage à l’heure actuelle étaient fortement déniés déjà dans les années 50 , ou 60 , ou 70.

    3 petits singes, l’un à gauche a les mains sur les yeux, l’autre à droite sur les oreilles et au centre les mains sur la bouche…
    Allez dans l’ensemble, on vit pas mal avec les mains pleines.
    https://www.gaia-images.com/trois-singes-de-sagesse/

    J'aime

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s