Pot pourri post toussaint 19

Amies lectrices, lecteurs, et les autres, ça fait longtemps qu’on n’a pas fait un point de DPS, « différence propre &singularités ». Comme ça concernera d’autres choses, j’ai mis un titre poétique, celui où différentes fleurs et végétaux, car on y met aussi des copeaux de bois je crois, se mèlent pour créer une atmosphère parfumée et légère. Et il y en a bien besoin, non ?

DPS ce sont aussi des statistiques : 5000 vues par an, 200 abonnées. C’est pas mal.

Le jour où vous lisez le plus c’est le lundi vers 15 h 00.

Le record vue absolu ? le 14 février 2015. J’étais en retard pour poster ça

Les termes de recherche les plus utilisés ce jour là étaient : « 

  • agenda ironique différences propre
  • 2difference propre
  • fox terrier a donner
  • destruction du magasin maggy pendant la première guerre mondiale
  • se réveiller tous les matins avec une chanson différente dans la tete
  • mosbifier.traduction anglaise
  • l’égaré de lisbonne
  • nazaire personnage de bd
  • combinaison de feminisation »

Bien c’est aussi le moment où on nettoie le jardin, qu’on enlève ce qui est mort et sec, et ce qui est vivant mais prend la place d’autre chose qui serait sans doute plus intéressant.

Le café est fermé. Merci aux participantes. « Certaines choses ne marchent pas » comme a dit un de mes héros. Ma déception à l’égard de mes « lectrices » et « lecteurs » est immense. Sans doute en attendais-je trop. Ou c’est moi qui repousse. Faudrait tester le truc avec Sissistronnelle.

La page « Agenda ironique où es-tu ? » est fermée aux commentaires, comme « café » elle reste « in memoriam ». Que dire ? Que dire qui ne soit excessivement perçu comme méchant ? 4 ans et demi, l’idée était bonne mais je, nous, n’en sommes pas satisfaits … « certaines choses ne marchent pas ». Je suis certain que ça continuera, et même sans doute sous le même nom stupide. Si j’avais su que ça devait durer si longtemps j’aurais mieux choisi. Bon vent A.I. .

Je voudrais pouvoir vous dire « On verra des grenouilles grosses comme des poulets, des cloportes aquatiques rouges venues de Louisiane, des fleurs jaunes étouffant les rivières et les marais, tout ça pire qu’un tableau de Jérôme BOSCH… on verra des prêtres fous hanter les rues désertes de Brasília hypothétiques … on verra des vers sortir de verrues parsemant la peau des verrats verts aux yeux de verre. » Mais on a tellement essayé de choses, pour toujours aboutir à la même frustration. Une voix c’est une voix, qu’on parle de vote ou d’écriture. Et je ne vous dis pas ce que je pense de l’électorat.

Y’avait bien cette idée qui traînait, là, mais il aurait fallu trouver des gens prêts à participer à quelque chose qui ne leur aurait rapporté que le plaisir de sortir d’elles-mêmes, d’écrire comme on prend de l’acide, ou qu’on saoule un singe en hiver, las c’est le cannabis qui va prendre le dessus, l’anti-douleur d’être soi, la défaite de l’angoisse, le dessèchement de la gorge et la faim de sucre …bref ça sert à rien de retourner les couteaux dans les plaies qu’on a déjà salées, c’est pas grave.

Afin de ne pas vous laisser partir comme ça, un lien vers un site que je trouve inspirant. C’est un article dont la vision dépasse le titre racoleur. On y parle de supermarché, de diversité écologique et économique, et il y a une photo de moi avec une connaissance, enfin c’est une métaphore.

Merci d’être arrivé en bas avec moi. Pataugez donc un peu en commentaire, je promets de ne pas répondre, et de lire.

8 commentaires

  1. Bon jour,
    Je lis, je visionne, je commente … comme quoi un triptyque n’est pas qu’un tableau et un tableau n’est pas qu’une peinture et la peinture c’est bien aussi sur les murs … je ne veux pas être ironique mais le fait que je commente hors sujet et de mon audace, a été conçu par le propos de l’auteur qui écrit : « Pataugez donc un peu en commentaire, je promets de ne pas répondre, et de lire » de fait, je m’en donne à joie de cœur les doigts sur le clavier sans huile de palme et ravi de contribuer à néantiser un espace somme toute à être complété par des mots qui s’assemblent avant d’être rasoir sans la barbe aux yeux des lecteurs (lectrices, à l’occasion) et définir que la finitude d’une glose qui se dit qu’il est temps d’apporter l’apéro sur le devant de la scène …
    Max-Louis

    Aimé par 2 personnes

  2. On fait un pas, puis un autre pas, et encore un pas. C’est comme cela qu’on avance. Il y a aussi, et nécessairement, et heureusement, des faux pas, des pas de travers, des pas pas droits. Mais on s’en fout. C’est le pas de tout de suite qui compte, celui en dessous duquel est le chemin, unique.
    Bise et douceur et sourire, Chachashire.

    Aimé par 3 personnes

  3. Bonsoir, même si la vie nous joue des tours, il y a toujours des devantures qui nous rassurent ; repères discrets que l’on rejoint parfois dans la lecture secrète du monde,
    comme si l’on devinait que les lutins s’affairent, fonctionnent, ressentent un peu comme nous, dans ces arrières boutiques particulières .
    Et puis certains chemins mobiles … Tous ces instant passés ajoutés bout à bout et retissés à notre sauce palpitent encore nous sommes vivants .
    Bon je m’égare … bonne soirée à tous

    Aimé par 2 personnes

  4. Bah ! Je suis arrivée 4 ans et demi trop tard alors ! J’étais pourtant sûre de pouvoir rameuter des collègues autour de l’Agenda ! Parce que c’est un rendez-vous où on peut s’amuser et tordre la langue française, à sa guise, pour raconter des histoires, ou qu’elles se racontent toutes seules ! Bref, peut-être qu’il va renaître de ses cendres, en attendant, merci d’avoir alimenté le foyer tout ce temps, il aura inspiré j’espère, plus que désespéré ! Sabrina.

    Aimé par 3 personnes

  5. On ne peut pas revenir en arrière, et les regrets sont également ceux de ne pas avoir été à la hauteur des attentes…. l’Agenda est un morceau de nos existences de blogueurs, chronophage malgré tout mais tellement vivant ! on a toujours l’impression de participer rien qu’en relisant les petits chefs d’œuvres des uns et des autres. J’avoue personnellement avoir souvent des difficultés à maîtriser l’ensemble des challenges au sein d’un même texte, ne sachant pas faire les choses à moitié, et du coup je m’abstiens en applaudissant des deux mains (évidemment ! quelle drôle d’expression !) les prouesses littéraires qui me sont servies sur un plateau. Merci Chachashire, pour ta constance et ton investissement.
    Une chose que je regrette, moi, c’est de ne pouvoir tisser avec certains d’entre vous des liens plus personnels, l’anonymat des blogs ne le permettant pas.
    On s’aperçoit après des années d’échange sur la toile qu’on ne sait toujours pas qui est derrière, et que chacun peut disparaître à l’improviste……..
    Je me verrais mal placée pour te reprocher d’arrêter un moteur que je ne suis pas moi-même capable d’alimenter……….. espérons que le Phoenix renaitra de ses cendres…… Bises amicales
    Hélène

    Aimé par 2 personnes

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s