AI d’Octobre rouge

Non loin du PNR de l’Avesnois, y a un hameau là.

Le Chaudron qu’il s’appelle. C’est en cherchant le premier mot imposé dans google maps que je l’ai trouvé.  L’église en brique, date seulement de 1872, dans le style néo-gothique qui nous donne une image si affreuse de la société de ce temps, le 19ème siècle, et de celui qu’il représente, le haut moyen-àge.  Et pourtant elle parait belle cette église.

Après ça c’est marrant, parce que tel qu’il se présente le Chaudron est un « bourg route » :  un bourg qu’on connait pour le traverser en voiture, et dont les  habitations s’étendent le long de la route, comme si ce n’était qu’un rideau posé sur la campagne, un masque d’agglomération sur un pays qui cacherait sa nudité remembrée.  Mais si regardez la vue satellite  :  on dirait qu’il n’y a qu’un grumeau collé au long fil noir du bitume, et si on se met au niveau des voitures, le bourg se présente comme un couloir.  Et encore maintenant c’est à peu prés propre, clair.

Au fait pourquoi j’ai dit qu’après ça c’était marrant ?  Parce qu’en suivant le bourg route , dans google street, j’ai vu un 4×4 Mercedes, qui est un genre de parangon à la grosse bagnole qu’on n’aime pas du tout , au volant un type en survet’ et à coté une toute petite dame, sa fille peut-être.  Et juste derrière les pompiers, comme une sorte de voiture balai des épouses du maitre,  et c’est là que c’est marrant…enfin c’est devenu marrant après.

Il faut savoir que « Le Chaudron » cherche à devenir une commune indépendante depuis avant la révolution.  La paroisse devenue la commune d’Origny-en-Thiérache a eu son statut de commune mais pas « le Chaudron ».  C’est un peu triste, j’ai trouvé à ce moment là  ;  sauf que de toute façon il auraient changé de nom pour « … un truc d’oseille ou de vanité, je sais plus, nul en tout cas.  Finalement ça pète mieux « Le Chaudron d’Origny en Thiérache », ça ronfle et ça craque tant qu’on dirait une buche de chène, bien sèche, qu’on a mis pour réchauffer l’assemblée un soir de veillée.

Et, donc, c’était marrant parce que les velléités d’indépendance communale des wannabe-Chaudronnais se sont traduit par un conflit sur l’emplacement de la brigade des pompiers.  Le préfet dans son immense sagesse , car il fut un temps où préfet ça voulait dire quelque chose en terme de sens pratique, avec des lunettes qui faisaient un regard arrondi, pas des lames étroites qui regardent droit dans l’écran quadrillé au zoom 30% pour essayer d’avoir les idées larges, en mode macroéconomique, une bonne perception des enjeux…le préfet donc a partagé les pompiers en deux et le Chaudron a eu des pompiers aussi bien qu’Origny en Thiérache.

Du coup, si les Chaudronnais ont jalousé les pompiers des Orign… Auriniens, et qu’à peuprés dans les mêmes temps ils ont construit une église néogothique assez chouette, en brique, alors… qu’en est-il de l’église à Origny ?   … elle est pas mal.  On va dire même qu’on comprend un peu pourquoi les Chaudronnais ont été jaloux.  D’autant que si on réfléchit un peu, cette église fortifiée, en fait plutot une forteresse avec un de curé, elle a du servir de refuge aux Aurinais, et aux Chaudronnais… qui avaient le temps de l’atteindre.  D’où le re-jeu autour des pompiers.  De la part de vannetiers, en général des gens indépendants tant qu’on a les mains occupées, l’esprit qui navigue.

En fait je crois que ce n’est pas drôle du tout mon histoire de pompiers et de « guerre des boutons »… allez du balai l’apprenti socio-historien.

Sinon dans l’environnement du Chaudron on trouve des choses intéressantes.

Au nord il y a le Parc Naturel.  Il font un truc intéressant pour reconstituer le bocage disparu, là-bas aussi, ils proposent des essences locales pour les jardiniers.

Et vers le sud que trouve-t-on?  « la bouteille », mais il est encore un peut tot pour l’apéro, alors je vais fouiller un petit peu pour vous distraire.  Tiens, ça  :

Thiérache, a historiquement pour capitale Guise, celle des ducs, les affreux –  mais qui est aussi le siège du fameux familistère fondé par Godin,  l’inventeur des poêles éponymes, inspiré du phalanstère de Fourier.

Cette utopie socialiste, la valeur travail  tralalala…

 

Fait pour valoir ce que de droit,  par un âne en inconscience, il y a les mots, il y a les phrases qui riment au début et à la fin. Ça se passe  là-bas et c’était mon agenda ironique d’Octobre, juste avant l’apéro.

21 commentaires

  1. Bon jour,
    Alors effectivement cela manque de piquant(s) mais pas d’intérêt(s). En effet, je ne savais qu’il y avait un PNR dans cette région … :)
    Pas loin du Le Chaudron sur la fameuse route d’Origny-en-Thiérache en passant par Clairfontaine (sans le cahier et le e) il y a une petite ville nommée : Fourmies (mais pas de procession) …
    En fait, l’église de Le Chaudron est du « même bois », je veux dire de la même brique que l’église Ste Thérèse à Nantes et puis j’ai trouvé « marrant » que cette rue centrale du Le Chaudron s’appelle : la rue de Paris … :)
    Voilà, voilà, ce n’est pas un commentaire folichon ni de quoi se relever la nuit mais j’ai voulu aussi apporter ma modeste contribution … :)
    En tout cas merci pour les infos sur « ce coin » de France.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ce commentaire qui est à la hauteur. Merci.
      à table tout à l’heure, d’hier, je disais justement au reste de la tablée, en la personne de sissistronnelle, « c’est étonnant, dés qu’on creuse un petit peu on trouve de ces expériences collectives… » – sitot après j’ajoutais qu’on ne trouvait probablement que ce qu’on cherchait fusse inconsciemment ( j’ai du employer une image, comme « on ne voit que ce qu’on a déjà dans les yeux », que je répugne à reproduire parce que lecteurice imaginaire croirait que j’écris comme je parle , sans effort , sans travail, ce qui renforce la séduction de la personne de l’écrivain imaginaire, mais affaiblit sa recommandabilité générale, socialement ) ; en fait je paraphrasais Claude Bernard, et Xénophane.
      Iotop tu relies Nantes à l’Avesnois par l’église, je suis au regret de te le dire, et de surccroit c’est une église qui pour être rutilante de brique n’en est pas moins d’une genre de facture bourgeoise, un genre d’Emma Bovary de la religion. Pour ma part j’y vois la marque rose de la phtisie galopante, l’épidémie mortelle, le petit doigt qui ne plie pas, et un vague écho de « tiiiiiiiiiinNiiiiiiiin ».

      EN regardant une carte de France, qui je l’accorde est bien belle dans son unité et indivisibilité, comme un camion de pompier, mes yeux ont dérivé de Guise vers l’Est, et HO que n’ont-ils pas trouvé dans la Champagne Ardennes voisinante de ces Hauts de France ?!

      https://www.tourisme-champagne-ardenne.com/se-loger/hotels/mon-idee-305321

      Aimé par 1 personne

      1. Diantre ! Je retiens cette belle Idée … Je note .. on ne sait jamais :)
        En ce qui concerne l’aspect église c’est avant tout un regard qui est le tien, cela t’honore … pour ma part, une église reste une église un étrange bâtiment construit à la sueur de l’ouvrier, de l’homme de l’art … pour une dictature d’une religion … :)
        Je ne connais pas ces gens : Claude Bernard, et Xénophane.

        Aimé par 1 personne

  2. Je ne connais pas le Chaudron sauf peut-être le stade foot et vert mais j’y lis que tu mentionnes une petite ville que j’ai eu l’occasion de visiter il y a quelques années, j’ai eu un mal fou à glisser un poêle de chez Godin dans mon sac à dos.
    Dans les petits villages qui entourent ma minuscule ville, pas de route de Paris, mais beaucoup de rues Saint Denis, apparemment en rapport lointain avec la route que les paysans empruntaient pour rejoindre la capitale, mais cela reste à vérifier :)
    A pluche.

    Aimé par 1 personne

    1. https://www.google.fr/maps/place/Le+Chaudron,+02550+Origny-en-Thiérache/@49.8677316,4.0046661,19z/data=!4m5!3m4!1s0x47e9dc27fea5df15:0xa0af1413268f500!8m2!3d49.867784!4d4.005266

      C’est bien que tu parles de cet endroit, parce que ça me rappelle un autre truc qui ne rentrait pas dans le sac à dos aux origines de Difference Propre et Singularités : la boulette d’AVESNE

      Au début sur Difference propre nous étions 3, en fait il y a eu un peu plus, mais Arthur a duré plus longtemps. Arthur était un garçon assez isolé, même si je crois qu’il avait plein de copains et de copines, là il passait une période un peu difficile.
      Alors avec Sissitronnelle , on l’a invité au réveillon, que j’aime à passer tranquille. Arthur avait amené une boulette d’Avesne. Celle au paprika. Il adorait ça. Il en ramenait à chaque fois, des boulettes, pas que d’Avesne, et parfois elles étaient un poil plus épicées que le paprika !

      Alors un jour, je lui ai dit « atténues le rouge, le bordeaux c’est bon aussi » mais lui a dit « NON, le rouge c’est le meilleur », et d’entonner l’hymne russe, puis de s’enfuir en tirant sa boulette par les cheveux.
      C’est pas toujours marrant la vie. Depuis on ne l’a plus revu, je suppose qu’il doit encore courir dans la Taïga en feu.

      J'aime

  3. Ouf, je m’en suis à peu près sortie sur l’agenda ! En fait, je devais relire ton texte et chez les British, j’ai oublié d’en revenir à nos chaudrons ! En effet, ça change de style et de ton, mais moi, ce que j’en dis, c’est qu’une consigne est faite pour l’être à sa sauce :) Et moi, le seul chaudron que je connaisse, c’était celui d’Obélix, et encore, je crois que c’était une marmite, alors, je prends :) ! A très bientôt ici ou ailleurs, Sabrina.

    Aimé par 1 personne

  4. oui ben Wp m’interdit d’aimer mais pas de le dire, alors disons le j’aime beaucoup cette histoire routinière et pompière, avec ce qu’il faut de gentillesse, d’attention aux pauvres (braves / crétins de….) chaudronneux et voisins, et de distance amusé pour ne pas en faire des sujets d’éthnologie ou de petite histoire du fond de la france ; joliment torchonné, donc :)

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, il m’est aussi arrivé de trouver un charme certain à une limace tigre de 15cm ( étirée ) – elle était énorme et les motifs de son dos si bien dessinés… sa bave était si collante , incroyable, même avec du liquide vaisselle il a fallu que j’utilise la gratounette… Elle inspirait la puissance tranquille, John Wayne , ou Yul Brynner, fait limace ! :)

      https://differencepropre.wordpress.com/category/jeux-creatifs/les-hermaphrodites-feuilletons-exquis/

      Merci du compliment. ;o)

      Aimé par 1 personne

    1. Ce pseudo, n’est pas venu d’un coup, s’il tient jusqu’à la fin de l’année, et il est en grand danger en ce moment, je …enfin bon, je serais obligé de…

      Bref. tu m’embêtes avec tes compliments.

      Aimé par 1 personne

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s