La chasse, encore et toujours en délicatesse avec le droit

La chasse est souvent une résurgence ethnologique des sociétés traditionnelles locales. Rappelons alors à ces gens et à ceux qui les soutiennent que la manière traditionnelle de résoudre les conflits d’usage se trouvaient rarement en faveur des hommes vieux, gras et peu nombreux.

Qu’ils se civilisent et civilisent leurs voisins, ça vaudra mieux pour tout le monde. Comme quoi l’état-bourgeois a parfois raison de vouloir empêcher les indigènes de faire comme ils ont l’habitude de faire.

Et c’est pas une habitude coloniale, plutôt le contraire, mais c’est difficile à établir quand on représente un état bourgeois colonial (pléonasme).

Il n’est parfois de meilleur comique que de répétition. Comme les carabines du même acabit.

En fait, le Conseil d’Etat ne cesse depuis des années d’annuler des décisions ministérielles illégales qui bravent le droit français et européen en autorisant la chasse à tel ou tel volatile de retour de ses migrations internationales (en fait la France a un problème avec ses migrants à plumes… faut croire).

Pour les épisodes précédents, voir :

Avec parfois cependant quelques jurisprudences facétieuses, qui collent mal au droit européen :

Et bis repetita : par arrêté signé le 31 juillet 2019, la ministre autorisait la chasse de 6 000 Courlis cendrés (qui est une espèce de limicole…

Voir l’article original 566 mots de plus

6 commentaires

      1. Éviter la Glue et choisir plutôt loctite inaltérable et se promener au bord des routes avec photocopies en quatité pour bien enduire les 4×4. La semaine de sortie de cette édition, nous avons dévalisé (sans frais de caisse) la Maison de la presse à l’arrivé de la livraison pour avoir la quantité (à l’époque les photocopieuses c’était pas ça, on ronéotypait!!!) Et Haro sur les « Gros Cons »!!!! L’arrivée du soir au bistrot a été remarquée!!! Ha

        Aimé par 2 personnes

    1. Moi aussi.
      Au dela de cette question il y a celle du respect des traditions d’un côté et des lois environnementales de l autre.

      L article que je reblogue souligné la vive réaction du conseil d état contre les dérogations abusives aux secondes ai nom du 1er.
      Ça fait écho aux passes d armes entre Bolsonaro et Macron .

      C est une des questions de notre époque. 😂😂😂😂

      J'aime

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s