En baisse depuis 2004, la pauvreté touche davantage les familles monoparentales ou nombreuses

Un papier simple et direct qui cite une source assez fiable.
De quoi cette focalisation de la pauvreté est-elle le signe ?
De quoi les discours dominants sont-ils le reflet ?

Allez un peu d’humour noir n’a jamais fait rater un repas : les femmes et les enfants d’abord ( les requins n’auront plus faim ), selon l’adage.

L’INSEE vient de diffuser cette mini étude tout à fait intéressante dont il ressort :

  • que la pauvreté a nettement baissé depuis 2004 (à rebours de certains discours dominants)
  • mais que cette pauvreté s’abat, hélas, avec une focale particulièrement sévère sur les familles monoparentales (ce qui n’est pas un scoop mais qu’il était intéressant de confirmer).

Voir cette étude :

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3970989?sommaire=3637505

Avec notamment ces trois graphiques très parlants :

Capture d’écran 2019-04-25 à 14.19.02Capture d’écran 2019-04-25 à 14.19.33Capture d’écran 2019-04-25 à 14.19.43

Voir l’article original

13 commentaires

  1. Intéressant bousculement d’une idée toute faite !
    Bizarre tout de même de compter la pauvreté par « ménage » et non par « personne ». À tout le moins il faudrait une définition de ce qu’est un ménage pour l’INSEE. Une autre ambiguïté apparaît dans le bulletin de l’INSEE, que je suis allé lire : il est parfois fait référence aux « ménages » et parfois aux « familles ». Dans les deux cas, je me demande où sont les célibataires, les veufs et veuves, les divorcé.e.s sans garde d’enfant, les adolescents indépendants. Je m’attendrais à un graphe qui présente l’évolution du nombre de personnes par « ménage ».
    Merci beaucoup, Chachashire, et une belle et douce soirée à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci.
      Oui on devrait accorder les allocations aux individus. Avec sans doute une progressivité.
      Cette question de ménage et foyer, et famille… ben c’était un peu basé sur une forme de patriarcat, non ? Alors il faudrait trouver un autre principe d’aglutination.

      Aimé par 1 personne

  2. La figure 3 est logique… Quand les ressources augmentent, les retards de paiement, les restrictions et les difficultés de logement diminuent.
    Pour la figure 4, on peut en déduire que les prestations sociales sont insuffisantes pour les familles monoparentales et les familles nombreuses.
    Je m’interroge seulement sur la vérité de cette affirmation de la baisse de pauvreté.

    Aimé par 1 personne

    1. D’où l’intérêt de la republier.
      De mon point de vue elle confirme mon impression.
      Le problème c’est que la progression globale et insoutenable, se voit moins que la progression de la différence entre les niveaux de vie, absurde.
      Cela dit si l’INSEE triche dans les statistiques alors…

      J'aime

  3. ai je encore le droit de parole ? c’est pas vrai à mon avis, mais mon avis est pauvre de preuves … j’écoute mes copines , copains, frères et sœurs, nièces et neveux … loin d’être richissimes et je les entends assez souvent vivre au quotidien dans des grandes villes Marseille, Lyon où la pauvreté continue son travail et j’ai vu … métro, boulot précaire ou pas de boulot et , si t’as pas de sous pour te payer ton billet tu passes dessous et tu rames toujours …
    marche ou crève c’est toujours pareil pour beaucoup

    Aimé par 1 personne

      1. Des immeubles écroulés à Marseille au mois de novembre dernier
        https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/effondrement-d-immeubles-a-marseille/immeubles-effondres-a-marseille-pourquoi-la-mairie-se-retrouve-au-centre-des-critiques_3037311.html

        une amie qui ne raconte pas de bobards m’a raconté, il y a 2 mois, à propos de cet écroulement que 2 SDF Marseillais connus par ses copines et copains de ce coin et qui avaient l’habitude d’aller fumer des joints dans l’un de ces immeubles pourris n’étaient depuis plus revus par personne !
        les décombres ont été virés et eux avec
        TERRIBLE, HORRIBLE …

        Aimé par 1 personne

  4. Pour être recensé par l’INSEE, ne faut-il pas avoir un toit sur la tête ? Toutes les personnes qui ne figurent plus sur la courbe de la pauvreté, figure 1, ne seraient elles pas allées grossir les rangs des « sans-abris ». Effroyable idée, certes mais à creuser …

    Aimé par 1 personne

    1. I cannot say my dear.
      J’ai tendance à penser que la question de la pauvreté en territoire de la république française n’achoppe pas là dessus.
      En revanche les sans papiers… ne sont pas dans la statistique des français, précisément.
      Personnellement je crois que les questions de pouvoir d’achat, de niveau de vie sont très mal abordées : peut on demander la prise en compte de la critique de toutes les économies productivistes ET demander la croissance correspondante à ces systèmes ?
      Peut-on sérieusement regarder une statistique calculée sur des différences à l’intérieur d’une population sans se demander si ce ne sont pas les hiérarchies sociales et donc les valeurs qui les établissent ( du moins on l’espère ) qui sont interrogées ?
      Pour ce qui me concerne je considère que même la langue dans laquelle je m’exprime est issue d’une société dont je ne partage plus les conceptions.

      Aimé par 1 personne

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s