« Retour à l’envoyeure »

devant le TGI le 8 janvier à 8h30 

( Il s’agit d’un appel à soutien pour des personnes assignées pour le dépôt de douilles de lacrymos devant la préfecture, de Nantes, le 19 avril 2018 )

Aujourd’hui, avec les gilets jaunes, comme hier avec la loi travail, les citoyens et citoyennes françaises « lambda » découvrent « leur » état.  Qui leur semble moins légitime que prévu dans leur exercice de la force.  Car l’état est le seul détenteur de la force légitime.

Pascal en mathématicien l’a expliqué ainsi :  « La justice est sujette à dispute. La force est très reconnaissable et sans dispute. Aussi on n’a pu donner la force à la justice, parce que la force a contredit la justice et a dit qu’elle était injuste, et a dit que c’était elle qui était juste. » .

En discutant avec une personne participant à la ronde des rond-points ce que je n’ai pas fait encore, on se disait que la bonne taille d’un pays c’était quand on pouvait baffer toucher ceux d’en haut.  Comme la bonne longueur des jambes c’est quand les pieds touchent le sol.

Appel à soutien pour les militantes poursuivies pour « Retour à l’envoyeure »

(dépôt de douilles de lacrymos devant la préfecture le 19 avril 2018 )

Deux militantes de la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-landes, l’une jeune paysannne de Coueron et de Copain44, l’autre retraitée militante du mouvement anti-aéroport, sont convoquées le 8 janvier 2019 à l’audience du tribunal de police au TGI de Nantes, pour dépôt de détritus (jamais nommés) hors endroit « convenable ».

Il s’agit de l’affaire dite « retour à l’envoyeure », c’est-à-dire le transport et le dépôt, en tracteur et remorque, sur le parvis et les marches de la préfecture, de milliers de douilles de grenades de divers types. Ces douilles souillaient et polluaient les champs de Nddl à la suite des tirs des forces dites « de l’ordre », lors de l’attaque contre des lieux de vie, des bâtiments agricoles, des jardins… de la zad. entre le 9 et le 14 avril 2018. Ces douilles ont été collectées par des dizaines de personnes…

Ce dépôt a été fait à la suite de la conférence de presse tenue, devant le monument aux 50 otages, au sujet des blessés victimes de ces mêmes grenades.

Ce « retour » a été clairement un acte politique, pertinent, car l’« envoyeure » des grenades est la préfète, en tant que représentante de l’état, véritable expéditeur, car donneur d’ordre.

Les deux militantes contestent avoir commis une infraction routière, affirment la dimension politique de leur acte qu’elles revendiquent entièrement. Elles demandent donc leur relaxe.

Les organisations sous-signées vous invitent à venir l’exiger avec elles devant le TGI le 8 janvier à 8h30 (café, boissons chaudes… animations diverses…).

SIGNATURES  : la Coordination des organisations pour le soutien aux projets de la zad, Copain44, des habitants de la ZAD, les Naturalistes en lutte, NDDL poursuivre ensemble

A la fin de l’article de france bleu lien en haut,  Marie : « c’est vraiment très triste de le dire mais, honnêtement, sans les gens capables d’exercer une certaine violence contre la police, et j’en suis bien triste, le projet serait construit. C’est la seule chose qu’entend le gouvernement, c’est vraiment malheureux ».

Cette violence on peut la comparer aux guerres d’émancipation, dite coloniales.  Si les harkis avaient su… ils auraient brulé des pneus  ?  Non je ne crois pas, je crois plutot qu’ils savaient comment ça se finit quand on n’a que sa bonne foi et son bon droit et qu’on n’est pas chez soi.

Meilleurs voeux pour 2019, restez prudents.

Publicités

3 commentaires

  1. Qui vit par l’épée périra par l’épée…

    Ce retour à l’envoyeur est, je trouve, un acte pertinent- et pacifique- afin de montrer le déploiement de moyens et de violence qu’use l’Etat.
    C’était l’intervention en avril 2018, » là bas », sur zone, chez les zadistes.

    Aujourd’hui, c’est ici, là et partout où les gens se lèvent :

    Aimé par 1 personne

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s