Mêlée à la pelle

Salut,
« bouliter » ça vous dit ?
C’est un verbe de patois du marais poitevin, du coté de Fontenay-le-comte ; ça signifie mélanger, bouleverser, brasser. Oui je vois que rien que l’évocation du marais poitevin prés d’un chef lieu vendéen… ça boulite les idées préconçues fransèzes… Hola Bijou, HOOO HOOO calme tes ardeurs.

Bref un petit tour dans mon présent culturel.
First la musique avec un « TOP 5 des albums 2018 » par Alice de Barrricade punk.

Le punk, comment te dire ça à toi que cette énergie violente et provocatrice, obviously made by drug addict, c’est les « gilets jaunes » des années 70.

J’ai croisé un punk …77, pas un 76 parce qu’à l’époque où j’ai été en àge de m’approcher d’un punk sans pisser dans mon froc, ils et elles étaient tous morts, les punks 76 ; sauf celles et ceux qui avaient subi un sort pire que la mort, recyclées dans la finance ou les médias par exemple. 
Ce type là, Orlando, c’était un ange qui avait réussi à amadouer ses instructeurs de l’armée, avant de se faire réformer; un ange vengeur qui disait avoir eu à l’époque sur l’épaule de son perfecto une méduse qui pourrissait, et, ouais, ça puait destroy. 
Maintenant les « punks à chien » se tiennent juste sous la surface de la société, comme les clochards célestes qu’ils sont, comme les insectes sur les pare-brises, ou les vers de terre, ou la moisissure du fromage.  Regardez les endroits où il n’y en a pas.

Secundo « 11 fleurs » un film que j’ai vu  la musique, est de Marc Peronne .  Des films j’en vois plein, des vieux, mais celui là j’ai envie d’en parler, je le dois.  La révolution culturelle, les gardes rouges, les intellos qui pleurent au fond d’une campagne, le commissaire politique qui abuse ; la neutralité impossible.
Si tu es militante, ou proche, tu comprends ça, cette impossibilité de la neutralité. 
Les « mao », je vais dire tout de suite un truc, un militant maoiste, ou une, seule, c’est infiniment respectable, à protéger comme une braise dans une écorce.  Une cohorte de « ça », parce qu’on ne parle plus des personnes mais de la cohorte en elle-même qui les fait disparaitre, faut sortir les mains des poches, enfiler ses gants.  Si ils dominent, ou sont en position de le faire, il faut s’armer et ne pas trembler.  On peut dire ça de toutes les religions, bien sur.  Les mao sont très forts,  comme un alcool,  donc, un verre ça tue les vers, la bouteille c’est toi que ça tue.  Bien sur que c’est une religion, faut pas écouter ce qu’ils disent, faut écouter comment ils le disent.  Le sentiment religieux, la transcendance, la conscience, et, bien sur, l’issue pour la peur de la mort, de la vie.

Le film ?  ho ben c’est une histoire de gosse, ces trucs là sont juste effélurés.  On peut supposer que l’àme des dirigeactuels de la Chinelet Jaunopulaire se mire un peu dans cette enfance là. Il faut noter aussi que ça se passe dans une région riche en minorités ethniques, et que ces chinois là ne se ressemblent pas tous…mais c’est des acteurs, je suis bête.

 

Drei, la lecture.  L’autre jour on se promenait avec l’autre autrice de DPS, et voila qu’on tombe sur le 2ème bouquiniste de notre ville.  « ho c’est le bordel, mais il sait tout ce qu’il a et où ça se trouve ».  Curieux et surtout j’avais une idée en tête depuis un moment que je ne voulais pas emprunter à la bibliothèque, j’entre, cherche mon idée  :  sommet d’une pile, boum Platon, dans la pile d’autres esclaves et esclavagistes, je suis comme ça, tout dans la subtilité.  Je regarde dans les étagères à coté, Spinoza, d’autres areligieux, et une palanquée de barbus, je remonte du regard. Pouf , la seule pouffe de la rangée d’ailleurs, Annah Arendt « la crise de la culture ». 2 minutes, sans déranger, et en évitant les autres clientes.

J’ai lu la préface, en entier.  Et commencé le 1er essai.  Je sais déjà pourquoi je n’ai pas fait d’étude de philoprosopophie.  Je m’en souviens, j’avais choisi une autre voix, précisément pour cette raison là.  Mais bon tout part et tout arrive à la philosophie dans notre culture.  Et voila précisément pour quoi je dois lire ce livre, pour comprendre les gilets jaune. Car si on prend Marx , Nietzsche et Kirkegaard, d’après Annah, on a une sorte de gilet jaune préparatoire, en ce sens que ces 3 penseurs, ont été boulités par le progrès initié au 18ème siècle, et se sont révoltés contre la philosophie politique traditionnelle, tout en en utilisant les outils conceptuels  ;  comme des ados se révoltent sur la manière dont leurs parents gèrent leur propre maison, tout en profitant des résultats.  Du coup fin de la tradition de philosophie politique, commencé avec Platon et la république dans la caverne, et tadaaam, Marx et la philosophie en action. Entre les 2 : des péripéties. Et depuis ? Marx en rouge, Marx la nuit et brouillard, Marx à la paille, et Marx qui fait du vélo avec une casquette.

J’avoue qu’il faut que je m’abstraie de pas mal de chose pour lire ça  :  Alex et Ari, déjà, mais aussi Pierre Paul Jacques, ou le croquant,  ce plouc qui baragouine, et même, et surtout l’école des annales, les tropiques qui pleurent leur mère, les dogons et mon smartphone ; je sais que c’est pas de la philosophie politique, mais TOUT est politique, et rien n’échappe au regard des philosophes. Alors quand j’y réussis, je parviens à distinguer ce sur quoi elle pointe le doigt, cette lune là.  Bien sur que son doigt est si lourd de bagues, d’une sale tendance à jeter des éclats plein les yeux, qu’on dirait un présentoir de bijoutier. Nan j’exagère, ça me fait penser aux voix off de Godard, c’est tout, alors quand même je préfère cette mandarine aux mandarins louches et bigleux.

J’ai eu 3 profs de philo.  Les trois ont fini en tôle ou au ban de la société. Ils m’ont chacun appris des choses essentielles, sans blague, des bons profs, mais coté philosophie…c’est pour ça que perso je préfère trouver mon bonheur de temps en temps, que tout le temps le chercher.

11 commentaires

        1. Lol, Ferrand s’entraine pour devenir le TRUMP « à la française ». à mon avis, parce que sur ce coup là … nazi aussi le Milan AC ? Le M s’est excusé ? alors en fait c’est parce qu’ils avaient raison qu’ils ne pouvaient pas le dire.

          Aimé par 1 personne

  1. mon papa était Trotskiste en 68, lutte ouvrière et j’ai hérité de documents de l’époque , des petits livres rouges de Mao, et de pas mal de documents intéressants !
    Ah les punks Londoniens en 77 ils étaient supers cool , pas méchants pour un sou , ce sont les skinheads qui fichaient la trouille et tabassaient les étrangers …

    j’ai écrit  » Fuck you death  » ça roule ?

    Aimé par 1 personne

  2. Hey, merci d’avoir mentionné mon Top 5 d’albums :). Pas forcément des grosses pointures mais ils ont tellement enrichi mon année que des découvertes pareilles ça se partage.

    Aimé par 1 personne

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s