« Sherlock est sur le coup ! » A. i. – juillet 18

At Palimpzeste’s place one can find an ispiration for the ironical agenda of July the eighth  :  « Sherlock est sur le coup » , write a text under opiaces and please put these words in it  :  phrénologie / porcelaine / chute / microscope / inondation / corde – and  – pangolin.

Well…wow should I even say  !  That’s over my english competences can handle, I’d rather go back to french french language, with perhaps a little bit of wallonish french or helvet one.  As it would come. because I write under my inspiration of the moment , the faster the better, but with an effort to stay a reader also  : not to be too confuse, or too miswriting.  Anyway I write it as my companion is waiting to go on hollyday, the children ready, luggage in the car, so, anyway, I will not spend any time in vain discussion on subject that bother no one , even not me, as a matter of fact…

 » TU me prendrais pas pour un pangolin, non, des fois  ? ( directly , that makes 1 on 7 )  C’est Sherley ma fille qui me crie dessus, encore une fois parce que je n’ai pas acheté les bonnes céréales.  J’ai pris des bio avec des fibres, je les trouve trop bonnes mais elle les déteste, elle me l’a déjà dit mais j’ai oublié, encore une fois, et là maintenant elle s’apprète à me les lancer dans la figure avec le bol en porcelaine (2 on 7, hop ) plein de lait, et je vais avoir l’air d’une inondation ( 3 toodoodododoublééé ) de fosse septique, mais je ne dois pas pleurer. Je dois sourire et positiver.  D’ailleurs elle est drole en fait cette ado, et sa mère en décapilotade…si seulement ce n’était pas moi et que je pouvais faire des grimaces de soap opera.

« Stop this phrénological scene immediately, or I’ll attach you « avec une corde »  » ( 4 easily Chachahire is cool with his game, and go on the fifth word in the same sentence, wich gave us a « doublé » , again this is the second during this text ) intervient M. Holmes juste à temps.  Car en fait je peux faire des grimaces, je suis dans un soap opera, de ma real life !  Et Sherlock est notre coach de vie  !

Avant Sherlock Holmes était un grand détective, écrit par un médecin anglais, il était connu dans toute l’Europe et le monde.  Et il a disparu. Alors on a cru qu’il était mort, nonobstant le fait qu’il était écrit et donc assez peu fiable de l’existence, ou non.  Ce qui lui a valu d’être ressucité en « Le grand frère qui était une nounou anglaise » pour une chaine youtube de moins en moins confidentielle d’ailleurs.  Ses origines médicales viennent de resurgir à l’improviste, mais il a sauvé ma mise en pli. Je l’aime secrètement, et pour parvenir à le séduire je couche avec le Dr Watson qui est le réalisateur, Sherlock l’a exigé à la production  ;  j’avoue que ce n’est pas désagréable, les docteurs étant des amants compétents et attentifs, mème si leur coté romantique est plus gothique Frankenstein que éthéré comme Heidi vend des allumettes.  Mais ça n’a pas donné de résultats pour l’instant.  Je ne suis décidément pas aussi perspicace que Sherlock.

Car ce n’est pas par hasard qu’ils l’ont pris pour ce rôle  :  les qualités de détective drogué sont idéales pour pénétrer les arcanes de la violence des jeunes, c’est fou, à notre époque.  Le fait qu’il soit légèrement queer n’enlève rien à l’empathie.  Et comme en plus ses qualités athlétiques, sa fine musculature qui joue sous sa peau fine et lustrée me trouble à chaque fois dans les loges que nous partageons car la production n’a pas trop les moyens ( jeu bonus accessoire  : où chachashire aurait-il du placer sa virgule dans la phrase qui précéde, en plus qu’elle n’est mème pas finie ?), lui permettent de gérer allégrement les plus sauvages de ses petits sujets c’était vraiment le héros idéal pour cette série  !

Ce qui est particulier dans cette série c’est qu’il nous suivent, nous, et seulement nous, Sherley et moi son père, Mikael.  Sherlock est avec nous depuis 3 semaines à raison d’un épisode tous les trois jours, il suit la piste des névroses sous-jacentes de Sherley.  Parce qu’il faut passer au microscope ( 6 on 7, we’re approaching the end ) nos difficultés relationnelles incompréhensibles  :  je ne l’ai jamais frappée, jamais grondée, jamais rien interdit et pourtant elle est violente, et limite fasciste, quoi !

Du coup nous avons commencé un traitement rationnel pour connaitre la vraie cause de ses crises en lui supprimant une à une toutes les sources d’énervements   :  sucre, jeu vidéo, sortie dans la rue, cours au lycée, feuilleton télévisé, téléphone, heu internet…rien qui ne contienne de la violence ne peut plus l’atteindre, ça Sherlock est sur le coup  !  Mais rien n’y fait Sherley à 13 ans se conduit comme sa mère se conduisait à 25 ans avant l’accident. J’espère que ce n’est pas prémonitoire.  Mais le mieux serait que je vous raconte cette histoire, si vous le voulez bien.  En tout cas Sherlock m’a rassuré  :  ce n’est pas ma faute  du tout.

Inexplicablement, pendant que nous descendions dans l’escalier de l’immeuble que nous habitions pour nous promener, elle a trébuché sur le palier du troisième étage et inexplicablement a rebondi rebondi rebondi jusqu’au rez de chaussée, où semble-t-il ses convulsions lui ont fait se donner de violents coups au visage. On m’a retrouvé évanoui prés d’elle, je n’ai aucun souvenir de la chute ( Here it is, zero fault in this text ).

 

1 commentaire


  1. As-tu jamais vraiment goûté des céréales bio aux fibres ? En as-tu même seulement jamais vues au moins une fois dans ta vie quand elles se gonflent comme des morceaux d’éponges qu’on aurait jetées dans dans la fosse sceptique ? Non hein ?..
    Alors regarde bien l’image, reste au moins deux minutes devant…

    Parce que je la comprends bien Sherley
    et surtout, surtout j’adore son :
     » TU me prendrais pas pour un pangolin « .

    Aimé par 1 personne

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s