La belle équipe

J’ai failli pleurer quand cette chanson a été jouée, devinez quand ? dimanche soir, devinez où ? chez ce type incroyable, ou plutôt devant la rue que nous occupions, devant chez lui « dans la joie et (presque) la douleur ».

Et pourtant j’étais plutôt favorable à une victoire de l’équipe croate, dont la présidente parait fort charmante, et par amour des petits pays qui se séparent des grandes nations.  Il faut être clair quand même. Les croates ne sont pas plus cons que leurs voisins, car la connerie est une constante cosmologique, pas moins.  Pas moins cons les croates, et pas moins vaste la connerie dans l’univers, « et au delà ».  Mais, bon, des gars qui ont sorti  l’Angleterre et la Russie ça attire la sympathie, non ?

Seulement voila la joie des gens autour de moi, leurs idéaux et leurs espoirs, et les souvenirs, les cartes postales non affranchies, que notre mémoire refuse de voir remportées par le facteur temps, et donc qu’on reçoit en payant cash.

Alors la gorge serrée et le plexus noué douloureusement, j’ai souri, j’ai souri « à l’envers », sous le coup d’une grande émotion, je suppose.

Après ça a été drôle la tète du DJ qui en enchainant avec son seul disque « oriental » a mesuré le succès … et la pauvreté de son « fond » dans ce style.  J’adore voir les « apriori » des gens plonger, disparaitre entre les dalles mal jointes des voies romaines de leurs mentalités…j’aime moins les voir se récupérer sur les bords pour restaurer « leur » ordre, et continuer « leur » voie avec si, justement si « tambours et trompettes », et fifres même si on les embête. « Boum Boum Boum » a fait la disco en reprenant le contrôle de l’ambiance.

Et vous savez à quoi je pense à propos de cette chanson.  Je pense qu’en Chine, les gardes rouges se disputent le pouvoir, avec leurs opposants de l’époque, enfin celles et ceux qui en ont réchappées, et qu’il est fort probable qu’ils aient de la nostalgie aussi pour cette époque quand retentit une des chansons qui ne devaient pas manquer de rythmer l’endoctrinement.  Ils ne peuvent pas avoir de nostalgie pour les chansons des gens dont on leur a demandé de détruire  la culture, leurs propres parents. Ainsi en va-t-il aussi des enfants des colonies.

alsaciae.org l’état-nation

 

3 commentaires

    1. l’antifascisme me fait encore plus peur que le fascisme. casser la gueule à un con violent, pourquoi pas si c’est sans risque et maitrisé ( les flics se le font entre eux quand certains déraillent dans leur couple, parait-il ), mais se donner des airs avec ça…

      J'aime

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s