Pass the flavour – A.I. Septembre

Ce soir là, c’était un vendredi. Dégoûté de ma carrière d’écrivain qui ne démarrait pas, malgré tout mon talent et mes cours de bonne orthographe…
Ecoeuré par le comportement odieux de mon ex-compagne qui me répétait à l’envi sarcastiquement et ironiquement, dans une lancinante comptine :
« ben ! tu devrais p’têt’ écrire un livre ?! et pis tiens tu le publierais…Einstein ! ».
« Einstein il écrivait pas. Et le béton ça se dit concrete en anglais, donc ton avis , c’est du béton » Essayais-je de me défendre.
« Ha ouais ? Einstein il savait pas écrire ? Dans quel film t’as vu ça ? », creusait-elle du fond de sa bétise.
« Laisse béton , t’es trop lourde, on dirait vraiment que t’es pas encore adulte, à 59 ans. », tentais-je de la conclouer.
« Et toi avec tes 77ans, t’es pas trop vieux pour lire Tintin ?! » derniermotait-elle.

Epuisé par la noiceur du monde, donc, j’ai fumé une weed bio-équitable dans mon bang d’artisanat locale.  Ce qui après mon 3ème doigt, vertical, de whisky était un petit peu trop abusé.

« Oui j’avais trop abusé car j’étais désabusé », chantonné-je en me jetant sur mon canapé en cuir reconstitué, local bio, à base de palette de récup’.  Je voulais regarder le « Thalassa spécial cap de bonne espé… »…

J’ai dormi. Alors j’ai fait un rêve étrange, et merveilleux. J’ai révé que j’étais un vieux sorcier africain qui écrivait sur un parchemin, ou un vieux papier :

« Recette du missionnaire farci à l”ouaille.
Pour 50 à 70 convives
Durée 3 jours à une semaine selon la longueur de la barbe.

feuille-belge
feuille belge

Ustensiles : jeu de couteau dont une feuille belge, une grande marmite, une moulinette à viande

Coùt : la peau des fesses, un oeil et un bras.

Ingrédients et ingrédientes :
Un missionnaire avec sa soutane ;
Une ouaille cueillie à coté ;
Divers légumes de saison ;
Les épices du cru quand on cuit

1 – Capturez le missionnaire et son ouaille entre une semaine et 3jours à l”avance.
Pas plus : combien de chef au village se sont retrouvé dans la marmite à la place du missionnaire ?! Le missionnaire est porteur de maladies qui empoisonnent les petits êtres fragiles.Toutefois si vous devez le conserver un peu de temps, réduisez-le au silence.  De mème pour l`ouaille qui est son égale malgré les apparences.

canne-massue-ancienne-zoulou-afrique-du-sud
Un grand coup sur la tête

2 –  ne les nourrissez pas pendant une journée entière pour qu’ils dégorgent.
Si vous disposez de plus de temps, commencez par une diète de légumes ou de fruits, avant de passer au jeûne comme ci-dessus, le goût n’en sera que meilleur.

3 – Procédez comme pour tout gibier : sans brutalité et rapidement, la peur durçit la viande qui prend un mauvais goût.

4 – laissez fumer dans une case pendant deux jours.

ME6061-MLX-LARGE
Charlotte 6061

Faites une farce à l`ouaille, avec les aromates, et du pain mouillé ou du riz cuit.

5 – épluchez les patates douces,
épluchez le manioc,
épluchez les carottes,
épluchez les grains de riz…
les champignons, les oignons et les potirons,
épluchez.
Faites un grand tas de tous les légumes soigneusement épluchés et sacrifiez les à la divinité de votre choix  : ceci est une recette de carnivore !

6 –  farcissez le missionnaire et refermez le tout avec sa soutane

bouille-small
Fête au village

7 – Dans la marmite mettez un fond d’eau et de graisse de mammouth, ou d”une autre graisse alimentaire, mettez-y le missionnaire.
Couvrez d’eau, et «pass the flavour» : ajouter une demi-livre de sel et les épices.
Maintenez le feu pas trop fort sous la marmite pendant une journée et une nuit sans faillir, en m’adressant des prières  :  vous serez sauvé du missionnaire , des maladies, et des maléfices. »

A ce moment là je me suis réveillé quand à la télé murale un Georges de synthèse devant une grande marmite empoignait une cuillère en bois pour déguster … une soupe de méduse et pieuvre…. ouf, avant de manger il disait, « merci de nous avoir suivi, et bon v… ».

J’ai éteint. Et avant de me relever, car je me relevais toujours difficilement de ce canapé acheté sur les conseils de la voix de crécelle « Il est idéal pour ton genre d’écrivain, hin hin »,  j’ai réfléchi car j’ai un certificat de décryptage de rêve  :  J’ai pas envie de finir comme une ouaille hachée dans son missionnaire,  aussi, puisque c’est ça , j’arrête la littérature… on verra bien ce qu’ils proposeront à Pole emploi.

https://frogsblog7.wordpress.com/2017/09/01/pass-the-flavour-agenda-ironique-de-septembre/

Publicités

16 commentaires

  1. Ouh la la, c’est qu’on bouffe du curé bétonément par ici ! Et de l’ouaille par dessus le marché ! Je doute qu’aucun autre agendiste ne parvienne à farcir moins digeste recette, et plus salée ! Bravo Chacha pour cette renversante recette d’étouffe-l’entière-chrétienté. ;)

    Aimé par 1 personne

  2. Bon jour,
    L’aspect : « farcissez le missionnaire et refermez le tout avec sa soutane », manque quand le ficelage pour tenir le tout. Je crains, une déperdition de la farce. :)
    En tout cas si ce texte mérite le détour, je ne désire pas passer à table. :)
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  3. je me suis aimé mon propre article, que je commente moi-même tout seul, et pourtant c’est el contraire de l’auto-narcissisme auto-centré, mais cherchez pas à comprendre : ça être korapilimple

    J'aime

  4. De très bon goût ! Mieux que le bœuf ficelle, le bout de ficelle, le tire ficelle, ou encore la ficelle de cuisine, ici, ça tient les missionnaires par les deux bouts.
    Pour info, pôle emploi propose sur l’île de saint Martin un poste épicé à l’entre-deux cyclones, si ça intéresse…

    J'aime

Ecrivez-nous ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s