Difference Propre et Singularités

La vie extraordinaire de Justin Bridoux

par Arthur-Roubignolle

 

o-JUSTIN-BRIDOU-facebook

La vie extraordinaire de Justin Bridoux 

Justin Bridoux naquit en 1933, dans le petit village de Sarcelles-en-Bauge (dans le département de la Sambre et Meuse)…

Son père, un modeste ramendeur de saucissons exerçait son métier dans une humble échoppe du village…

Sa mère, une humble fileuse de mauvais coton, travaillait à façon pour des bourgeois de la ville…

En fait, toute la famille Bridoux étaient d’humbles gens, aux mœurs humbles qui avec la plus profonde des humilités humbles ne ramenaient pas leur fraise, vu qu’ils n’avaient pas les moyens de le faire…

Ce qui est fort sage de la part de gens modestes…

C’est d’ailleurs ce que disait à ses ouailles tous les dimanches, le Père Goriot, curé de père en fils à Sarcelles-en Bauge depuis au moins dix générations…

Il disait : « Mes enfants, prenez exemple sur les Bridoux, qui font preuve d’une humilité remarquable et qui pour cela, seront ignorés toute leur vie mais qui n’en conçoivent aucune amertume et qui au contraire louent le seigneur pour sa bonté et sa générosité, amen ! »

« Amen, » répondaient toutes les ouailles, fort contrites et jalouses cependant de n’être point aussi humbles que les Bridoux…

Les Bridoux étaient donc très fiers d’être les plus humbles du village…

Le maire, Évariste Lebougneux, n’était pas très content de la tournure des choses que les choses prenaient…(euh, excusez-moi, mais là je n’ai pas su comment tourner cette phrase…)

Il disait: « Si ça continue comme ça, les Bridoux vont avoir la grosse tête à force d’être les plus humbles du village… »

Les Bridoux, sachant qu’ils étaient très jalousés par les villageois redoublaient donc d’humilité pour ne pas se faire remarquer, mais plus ils étaient humbles et plus ça énervait tout le monde…

Les gens ne sont jamais content en fin de compte, décarcassez-vous pour leur faire plaisir, ils auront toujours des reproches à vous faire !

Mais revenons au petit Justin…

Après l’école, le jeune garçon aimait à voir son père travailler, il passait de longues heures dans l’atelier de son paternel, et admirait comment celui-ci ramendait en un tour de main un vieux saucisson tout effiloché…

A ce point du récit,  une petit note explicative sur le métier de ramendeur de saucisson s’impose, voici ce qu’en dit Wikipédia :«  Le métier de ramendeur de saucisson est apparut au 9 ème siècle  en Haute-Savoie et s’est développé tout au long du moyen-âge jusqu’à nos jours… Mais, avec l’avènement de la saucisse industrielle, les gens amenaient de moins en moins leurs saucisson à ramender, et ce petit métier disparut peu à peu. On peut noter qu’il existe encore, de ci de-là, et particulièrement dans le Haut-Poitou, quelques ramendeurs de saucissons, qui vivent péniblement de leur métier…Lorsque ceux-ci seront morts, le métier aura totalement disparu, car les jeunes ne veulent plus faire ramendeur de saucissons, ils préfèrent aller en ville travailler dans les usines à saucisses, ou ils sont mieux payés… »

Le petit Justin était très observateur, et dès l’âge de onze ans, le saucisson n’avait plus de secret pour lui…

Le saucisson long, le saucisson court, le saucisson à poil dur, le saucisson en seaux, le saucisson en sauce, le saucisson du Père Igor, le saucisson de la Mayenne ou du Bas-Quercy, il en connaissait un rayon sur le saucisson…

A ce propos, sur le saucisson, bien des sots s’y sont cassés les dents à prétendre le connaître, mais sans en appréhender les fines subtilités, comme Justin sut le faire si bien…

Justin forgea d’ailleurs à cette époque sa fière devise : « Hissons le saucisson au-dessus des sots et cessons ces sécessions qui sont si sottes ! »

Mais bientôt arriva la guerre, et l’envahisseur envahit la France (ce qui est la moindre des choses pour un envahisseur…)

Les Teutons firent main basse sur tous les stocks de saucissons, et les gens furent contraint de manger l’ignoble saucisse allemande, grasse et sans goût… La terrible « Wurst » (Würste au pluriel)…

C’est là que Justin entra dans la Résistance, au sein d’un réseau de charcutiers clandestins…

Parmi eux il y avait quelques personnages qui deviendront célèbres à la Libération, citons : le Père Dodu, Loïc Hénaff, Alfred Cochonou, ainsi que Fleury-Michon de La Patelière, un noble royaliste convertit à la cause saucissonnesque…

Tous ces valeureux défenseurs des traditions françaises se battirent héroïquement contre la saucisse allemande…

C’est au cours de cette sombre période que Justin adopta le look qu’on lui connaît toujours aujourd’hui et qui fit sa gloire. Moustache, béret, blouse verte et bâton de berger à la main…

Justin améliora grandement les techniques de fabrication du saucisson, avec lui, s’en était terminé du saucisson roulé sous les aisselles, ou bien mis lentement à sécher dans des séchoirs archaïques…

Il inventa toutes sortes de saucissons comme le saucisson « Polisson », un saucisson en forme de… enfin vous me comprenez…

Il inventa aussi le saucisson high-tech, qui permet d’envoyer des mails et qui prend des photos en plus…

Il inventa le saucisson auto-répliquant, inspiré du lézard, vous en tranchez un bout, et le bout repousse… (A noter, cette invention ne fut jamais commercialisée, car elle aurait causée la ruine du groupe Bridoux…)

Non content d’inventer toutes sortes de saucissons, Justin eut aussi des idées marketing géniales.

On lui doit les slogans suivants : « Une rondelle de Bridoux, c’est doux comme une hirondelle ! »

« Justin Bridoux, y en a juste un ! C’est Bridoux !

« La vie sans Bridoux, ça ne vaut pas le coup ! »

«  Des copains, un saucisson la vie est belle avec Bridoux ! »

«  Patron ! Un saucisson Bridoux, sinon rien !

Etc…

Justin Bridoux, après une carrière bien remplie s’est hélas éteint le 28 mars de cette année, étouffé par une rondelle de saucisson…

Certains disent que c’est le Dieu des saucissons qui s ‘est vengé ainsi de celui qui a pourtant tant fait pour la gloire du saucisson…

Paix à son âme…

Tiens, je m’en recoupe une rondelle !

Ps : Mon Justin Bridoux n’a rien à voir avec Justin Bridou bien évidemment, lui c’est un personnage complètement fictif inventé par le staff marketing du groupe Bridou, tandis que le mien a vraiment existé….

Publicités

27 commentaires sur “La vie extraordinaire de Justin Bridoux

  1. Anne de Louvain-la-Neuve
    16 septembre 2015

    Zut, j’ai perdu mon commentaire, je recommence. J’y disais donc, bravo à Arthur Roubignole. Ca manquait à notre culture de ne pas connaitre la vie de Justin Bridou qui a toujours vendu son saucisson à prix doux, faut-il le souligner. Aussi, je l’insère illico presto ici : https://annedenisdelln.wordpress.com/2015/08/30/les-textes-du-faux-concours-pour-sourire-et-rire-ou-pas-de-lagenda-ironique-de-septembre/
    Car vraiment, cela illustre magnifiquement l’agenda ironique de septembre et ne pas l’y voir, c’est comme sauter dans la marre sans ses bottes en caoutchouc, il aurait manqué quelque chose…

    Aimé par 2 people

    • chachashire
      16 septembre 2015

      la dernière fois, Suzanne avait fait ça, et ben il s’en était mème pas rendu compte, ne fondes pas exagérément d’espoir – Môsieur ROUBIGNOLE n’est pas très sociable. Cômme tout les graaaaands ââârretisss’.

      Aimé par 2 people

      • Arthur R
        16 septembre 2015

        J’ai mis un « j’aime » sur votre commentaire Môssieur Chachashire, mais c’est parce qu’ici c’est comme sur Facebook, on peut même pas mettre de « j’aime pas ». J’ignorais Môssieur CHACHASHiRE qu’on avait utilisé un de mes textes pour l’agenda ironique, un point c’est tout.

        J'aime

      • chachashire
        16 septembre 2015

        Mais si je te l’ai dit en plus à l’époque.

        J'aime

  2. Pingback: Les textes du faux concours pour sourire et rire (ou pas) de l’agenda ironique de septembre | Anne de Louvain-la-Neuve

  3. 1pattedanslencrier
    16 septembre 2015

    Un texte solaire !

    Aimé par 1 personne

  4. jacou33
    16 septembre 2015

    Merci d’avoir enrichi mon vocabulaire de ce joli mot qu’est ramender! :D

    Aimé par 1 personne

    • chachashire
      16 septembre 2015

      petite sélection autour du ramendage
      http://youtu.be/RwMC_GeBNmk Le ramendage en mer

      http://youtu.be/biPI7yB4b3U Coup de projecteur sur le point le plus important et le plus délicat quand on en vient à ramender des saucissons entamés, il y a un petit piège…la coupe avant ramendage n’est pas pour gouter le saucisson

      http://youtu.be/CgDKIvnTmPU Le tressage de filet – utile surtout pour le ramendage de saucisson très dégradé

      http://youtu.be/FGABOqwHWU8 L’épissure longue – indispensable pour suspendre correctement le saucisson une fois ramendé

      Nota bene : comme arthur n’en bra… heu…est très occupé en ce moment, je fais son SAV.

      Aimé par 1 personne

  5. jacou33
    16 septembre 2015

    Trouvé sur wikipédia: » Rosette Nerou, ramendeuse sur le port de Saint-Jean-de-Luz. », c’est elle qui a inventé le saucisson Rosette?, après s’être mariée avec Justin Bridou ?

    Aimé par 2 people

  6. chachashire
    16 septembre 2015

    Bon c’est la fin de la journée syndicale des bénévoles bienveillants de bonne volonté. Salut, j’vais aux courses.

    Aimé par 2 people

    • Arthur R
      16 septembre 2015

      N’oublie pas d’acheter un bâton de berger…

      Aimé par 2 people

  7. prunelles
    16 septembre 2015

    Bonsoir, c’était trop bon. J’en reprends. Je peux ?

    Aimé par 2 people

  8. Leodamgan
    17 septembre 2015

    En Bretagne, il y a plein de cochons, donc plein de charcuterie et donc plein de saucissons. Au marché, j’ai trouvé des saucissons apéritifs très petits et très fins vendus sous l »appellation « Zigounettes ». Mais pas de « Justin Bridoux »… Il aurait pu faire un effort!

    Aimé par 1 personne

    • chachashire
      18 septembre 2015

      ZUt j’ai perdu ma réponse… Je disais juste que la, fausse, modestie bretonne était proverbiale s’agissant de la taille des zigounettes, qu’on préfère sèche et nerveuse par ici.
      Tandis que les lyonnais… ils ont beau les décorer avec des filets… ils peuvent mettre des guirlandes s’ils veulent, ça restera un peu …lymphatique on va dire.

      Comme tu dis ils pourraient faire un effort…mais ils peuvent pas.

      J'aime

      • Leodamgan
        19 septembre 2015

        Tsss, tsss… Racisme anti-lyonnais? ;-) Mais peu me chaut à la limite car je suis originaire du Pas-de-Calais, sans être native d’Arras, contrairement à l’ami Bidasse.

        Marc, quant à lui, est un Parigot pur jus depuis plusieurs générations (attention, je n’ai pas dit : « pur porc » ).

        En ce qui concerne la Bretagne, nous en sommes à 50% du temps, donc un mélange mi-breton, mi-francilien. Curieux pâté de campagne/ville , non?

        J'aime

      • chachashire
        19 septembre 2015
  9. jobougon
    19 septembre 2015

    Je ne sais pas pourquoi wordpress me refuse le j’aime mais je le dis haut et fort, effranger le Bridoux pour avoir l’occasion de le ramender, c’est sacrilège, Monsieur, c’est sacrilège ! Et ce n’est pas l’aîné qui vous dira le contraire de l’envers et contre justin, tout contre.

    Aimé par 1 personne

  10. monesille
    19 septembre 2015

    Doux jésus, un saucisson débridé a vous faire voir le ciel en trois dimension !

    Aimé par 1 personne

  11. monesille
    20 septembre 2015

    sions avec un s comme il se doit, à en faire venir la chair de poule !
    et voici pour les votes !
    modification par chachashire Arthur n’a pas demandé à participer à l’agenda ironique de septembre

    J'aime

  12. 1pattedanslencrier
    23 septembre 2015

    Tu fus fort et fier dans cette lutte acharnée, c’est pourquoi, je te remets officiellement le « Canasson à pois » d’Argent !

    J'aime

  13. Valentyne
    23 septembre 2015

    Tu fais bien de rétablir toute la vérité sur ce cher Justin :-)

    Le père Goriot m’a fait rire et la devise bridoux itou :-)

    J'aime

  14. martine
    23 septembre 2015

    modifié par chachashire le 24/09 à midi : arthur n’a pas demandé à participer à l’agenda ironique de septembre, et n’a pas autorisé non plus a posteriori à ce qu’on le fasse participer

    J'aime

Si ça vous démange vraiment

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 16 septembre 2015 par dans arthur R.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 127 autres abonnés

Blog Stats

  • 23,014 hits
%d blogueurs aiment cette page :