Forever young and easy rider

Préface : ceci est une fiction.

En ce moment je sais pas ce que j’ai, j’ai pas le moral.
Ho bien sur, mon beau-père m’emmerde. Et puis j’ai pas de boulot.

Mais je vois pas pourquoi j’ai le moral aussi bas. Non je ne vois pas.

Mon médecin, ma mère a beau être amoureuse de l’autre gros con, elle m’a quand mème tanné jusqu’à ce que j’ailleuh chez leuh doqueteuuur.
Faut pas croire, je l’aime ma mère. Mais elle parle vraiment comme ça, et ça s’est aggravé depuis qu’elle est avec « gros cube ».

« ha ben c’est sur jeuh la tiens par la grosseuuur du cube, hein ! » qu’il se vante ce salaud, en clignant de l’oeil à ses copains
…et bien sur il lui met la main au cul en passant. Ou la prend par les hanches tandis qu’elle fait sa jeune fille.

En général quand c’est comme ça, je traine pas, je sors. Je préfère pas savoir la suite.
Ils sont partageux, enfin ils disent un autre mot, qu’ils en ont plein la gueule de leur « liberté ». Faut voir les regards concupiscents de ces gars…pas si mauvais au fond.

C’est l’autre, là, le « boss », et ses yeux injectés, sa compétence. Il paraitrait qu’il fait réfèrence à l’atelier.
Moi je trouve qu’il a surtout l’air d’un filou méchant et vaniteux.

C’est pour ça que je ne veux pas bosser avec lui. Il serait trop content de m’avoir sous sa coupe.
Je l’ai entendu traiter ses arpètes. Comme par hasard que des petits ploucs du coin, bien disciplinés.

Bref je ne sais pas pourquoi je n’ai pas le moral. La haine, la rage, oui, ça je comprendrais.

Un truc qui me pousserait à planter un tournevis dans le dos de l’enculé, pile sur l’aigle noir de son blouson de dur des automobiles,
quand il est sur son tracteur américain, les bras en l’air comme un pull sur le fil à linge.

« pout pout pout…
ouais tu comprends c’est la légende américaine
(moi j’ai jamais vu autre chose que des cuirs-moustaches, des fachos ou des gros beauf parvenus sur ce genre d’engin… à part au cinéma, des trés trés vieux films )
pout pout pout…
le coup de pied au cul…
pout pout pout…
ça tu trouves pas ailleurs…
pout pout pout… »

L’autre jour il a fait monter ma petite soeur, 16ans, derrière lui. Ils ont fait un tour, un peu long quand mème pour le tour du quartier.
Quand ils sont revenus elle avait l’air gènée, ses couettes en désordre, et lui il mangeait sa moustache.
Ma mère quand elle a vu ça, elle a aussitot gueulé sur ma soeur, avec une espèce de dureté, de folie dans les yeux.
Aprés il l’a calinée, lui a chuchoté des trucs égrillards en l’enveloppant par derrière…et elle qui ployait sur le coté sous la masse, qui s’est mise à glousser.
Là je l’ai bien vu l’aigle noir et blanc sur la tète, l’aigle de Georges BUSH, sur son dos.

Mais là, j’ai pas ça. Je sais pas.

Ho ben c’est sur que l’absence de boulot fait rien pour arranger les choses.
Mais des z’employeurs j’en ai un à la maison. Et franchement ça donne pas envie de contribuer à son enrichissement.
Pas tellement envie non plus de croire que ça va s’arranger un jour.
Attends, parce qu’il est de « gauche nationale », qu’il dit, copain avec un syndicaliste de sa bande.

Ha mais faut voir, et entendre, les discussions d’ivrognes de ces deux là.
Ils sont tellement pourris, et que je te rends des services, et que je te favorise, et que je t’embrouille les flics ( ou … mais chut ),
et que je te détruis les « grandes gueules », les « psycho rigides », les « tafioles qui osent jamais rien »…
Mais alors sur les principes de tout ce qui va mal et des « nazis islamiques », khmers verts, et que je t’en passe des autres ennemis de la républiques,
les vrais, là, ils sont intarissables.
C’est simple, s’il n’y avait qu’eux ,leurs potes et leurs clés à molette,
« la république n’aurait rien à craindre »

et aussi

« vive Vladimir », qui connait bien la valeur du socialisme, … »
« …et de la laïcité quoiqu’on en dise… »
« …il sait bien bien que pour faire avancer les choses, il faut de la poigne ! »
« Mais ouaaaaais, mais ouaaaais, et tu crois que Jules César ou Alexandre, ils ont fait leur empire et tout leurs monuments avec les 35 heures et les impots ? Mais naaaan ! »
« ha et puis merde ça c’est un vrai mec ! pas un couille molle comme flamby !
« C’est plus qu’un Astérix, c’est un OBELIX, j’tedis ! »
et en choeur :
« Pask’il est tombé d’dans quand il était p’tit ! HA HA HA HAHA ! ».

Ouais, c’est sur que c’est pas le genre à faire des critiques de films, mème de bourrins comme eux, mais si tu en parles devant eux,
alors ils ont tout vus, et, tout, ils savent, avec leur sourire de Maitre Yoda, qu’ils te débitent des lieux communs comme du saucisson à l’apéro.
Elle est belle la France du travail, et pas que, « ça » vote en plus. « ça » défile, « ça » s’exprime.

Je déprime quand mème, je déprime.
Mais j’arrive pas à savoir pourquoi.

Publicités

27 commentaires

  1. et la tendresse bord..l, arrêtez de pleurer les chevaliers de fer et enfourchez votre engin avec enthousiasme et faite un nouveau départ, avec des idées nouvelles, constructives, généreuses du « bien vivre ensemble »!! Aujourd’hui tout est possible à vous de faire un monde meilleur!!! rassemblez vous en famille de cœur, on est pas obligé de souffrir à moins d’aimer ça . Mais ça se soigne…après les bananes on peut commencer les fraises ?…

    Aimé par 1 personne

  2. Je précise que les bikers actuellement, en Europe sont parfois des vrais méchants. si vous voyez 1% sur le blouson c’est une personne à éviter absolument car cela signifie qu’elle revendique ne pas faire partie des « 99% de motards honnètes ».

    typiquement ça peut être ça
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/11/01016-20150311ARTFIG00346-un-gang-d-ultra-droite-demantele-en-picardie.php
    ou ça
    http://www.rtbf.be/info/societe/detail_gangs-de-motards-debut-d-un-proces-sous-haute-securite-a-tongres?id=8726428
    voire pire.

    J'aime

  3. Putain d’histoire! réalistiquement très filmique même (c’est français ça?? on s’en fout)
    Je ne dis rien, car cela me fait revivre certains moments beurk de ma vie (heureusement très courts ouf) qui effectivement ne remontaient pas le moral.
    Haut les cœurs :D y’a des gens qui ne sont pas des … .. bourrins… je sais faut les chercher!! car sont trop discrets par rapports aux autres!

    Aimé par 1 personne

    1. content que ça t’ait plu. On dit filmique, c’est français si ça se dit et s’entend – en tout cas là où je suis le maitre ;)
      j’ai longtemps été « vidéaste », amateur, alors il est probable que mon « écriture » en garde des traces. j’allais dire que je me centrais sur les sensations, mais en fait , et on m’en a déja fait la remarque, il y a trés peu de sensations autres que visuelles et un peu auditives.

      Bourrin, oui sans doute un peu, mais surtout malhonnète et nuisible.

      Aimé par 1 personne

  4. eh bien ça remue quelque uns les élections d’hier (j’aimerai dire que cela remue beaucoup de gens, mais j’ai un peu de mal à y croire aujourd’hui), et quand ça donne des textes comme ça, plein de hargne et de rage contenue qui se lisent avec beaucoup de plaisir malgré tout, je me dis que tout n’est pas encore perdu :)

    Aimé par 1 personne

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s