Sourire aux nuées

« Ho j’aimerais tant que tu te souviennes…
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle…
Tu vois je n’ai pas oublié la chanson que tu me chantais… »

Pour les amateurs de télévision intelligente passait hier « le cochon de Gaza ».
C’est une petite fable qui se passait avant l’été 2014,
une petite fable légère par dessous laquelle défilait des squelettes d’enfances assassinées.

passons.

Le film est drole et touchant, et il ne m’a pas semblé qu’il ait pris parti pour les psycho-rigides obsessionels de l’autre ou d’un camp. Il se moque des deux avec l’enthousiasme d’un Charlie mais la délicatesse d’une psychanalyste.
A la fin, je ne vais pas raconter la fin, juste évoquer les sentiments paradoxaux qu’elle m’a inspiré, l’autre dit : « si c’est possible pour les brésiliens, ça doit l’être pour nous ».

Je voudrais qu’on se souvienne non pas de l’homme que j’étais, celui qu’on déteste quand on y pense mais qu’on a tot fait d’oublier quand il s’éloigne, et qui vous le rend bien, ne vous inquiètez pas,
mais,
de celui qui parfois étirait ses phrases comme le vent hautain les nuages le long des crètes et abîmes d’air, quand les courants-jet filent au dessus des plaines.
Et puis,
des nuages aux formes rondes qui se reflètent dans un large fleuve poussant doucement son limon vers la mer, pour s’évanouir dans l’océan trouble,
laissez le cours vous emmener à contre-courant dans la mémoire de ce qui n’a jamais existé, mais aurait pu, vous perdre et vous rouler sur un flanc pour vous retrouver encore face à vous-mème, mis à nu embrassant en niant le vide abandonné, vous transbahuter dans une vague tendre inconnue, une potion magique,
et, aux nuées, souriez.

Oui c’est mieux ainsi, c’est mieux, pour les moments des merveilles à révasser devant des nuages qui filent, filent, filent.

Publicités

58 commentaires

  1. J’ai eu le malheur de lire quelques commentaires (ce qui ne m’arrive jamais) et voilà je suis perdue, je ne sais plus quelle est le sujet ! Bon je m’en vais na !

    Aimé par 1 personne

      1. Ha, autant je peux corriger les miennes, tenter de le faire, autant j’aime que l’ortografe ne soit pas un souci pour mes commentateurs.
        Le sujet du texte c’est un film passé à la télé, et les impressions que la fin m’a inspiré ( je milite contre l’accord des participes passéex ).
        les commentaires sont libres. :)

        J'aime

      2. …la fin « m’a inspiréE » et le film je l’ai zappé ! Bien, je vais pouvoir y raconter ma vie pleine de trous !

        J'aime

      1. Des fois mème, parait-il, y en a qui commente sans lire l’article, ni les commentaires.
        D’autres, des pervers physiocrates liraient seulement les commentaires pour y répondre, sans se soucier du sujet de l’article.

        MOI, je , préconise de lire ce qu’on veut et de répondre si on est inspiré, partout , tout le temps ; sauf dans mon cas personnel, où je dois par mesure de salubrité publique, tourner 7 fois autour de mon ordi avant d’appuyer sur la touche entrée.

        Aimé par 2 people

      2. Moi, j’ai supprimé les « j’aime » parce que je m’étais aperçu son mon blog précédent que certains (que je lisais sérieusement) ne lisaient rien, et passaient en coup de vent en cliquant sur « J’aime ». Ce qui est dommage c’est qu’on ne puisse pas enlever les « j’aime », quand les gens passent par « Lecteur ».

        Aimé par 2 people

      3. Je comprends ton point de vue.
        J’avoue que finalement je m’en fous complètement, radicalement.
        C’est un peu ce que j’explique dans le 2ème volet, « tomber des nues, pleurer ».
        Je te suis parce que tu me fais marrer, tes trucs m’intéressent.
        je pourrais résumer par ceque disait un grand poète chinois : « ne t’étonnes pas de marcher dans la merde si tu marches en levant le nez au ciel ; mais si tu regardes la merde, tes pieds ne te mèneront pas au ciel pour autant »

        c’est Suzanne qui a la casquette sur la gestion de ce genre de chose, c’est bien que le véhicule ne soit pas confondu avec le passager – quand on peut.

        Aimé par 2 people

  2. Je n’ai pas trop aimé le film. Je l’ai trouvé un peu simple avec son côté démonstratif et « vertueux »?, « unanimiste »? Trop plein de bons sentiments? Je cherche mes mots, moi… Me sens un peu fatiguée…

    Aimé par 2 people

    1. c’est intéressant ce que tu dis. Je vois une cause à ton impression : c’est une fable.
      EN ce sens , du moins tel que je l’ai compris, le film ne vise pas à nier la réalité, mais à passer, à nous faire passer par dessus.
      En tout cas merci d’avoir dit ton avis dissonant. :)

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai un peu hésité à donner mon impression après avoir lu tous les commentaires unanimement élogieux… Mais bon, je ne suis pas fait gronder…
        A part ça, j’ai bien vu que c’était une fable. C’est peut-être ça, justement…

        Aimé par 2 people

      1. 6 ans de parapente , 359 vols , 198h de vol , 6 cross de plus de 30 kilometres , les plus de 15 km , un paquet aussi . Le tout en montagne , pas en plaine , ou au bord de la mer . En parapente , pour aller loin , longtemps et en securite , il faut connaitre la mecanique de vol , l’aerologie et la meteorologie .D’apres la couleur du ciel , les reflets sur le nuage , cette photo a ete prise le soir , les montagnes autours a plus de 3000 metres , donc on est dans le deuxieme etage , l’alto , ces nuages sont essentiellement compose de vapeur d’eau et de cristaux de glace , les cumulus indique une instabilite de la masse d’air , ils sont alimentes par la chaleur genere par le sol , suite aux rechauffement solaire , le soleil saffaiblit , le nuage perd de sa force et ne resiste plus au vent , il commence a se desagrerer , la journee ce sont les nuages plats , au dessus des reliefs en forme d’assiette , qui reste sur place , les lenticulaires , leur nom courant , j’ai voulu fairte mon malin avec le nom savant . cela indique qu’il y a du vent en altitude , meme si tu ne lme ressent pas au sol , donc mefiance avec le parapente , si tu as un planeur , c’est le reve , et vu le relief , on est en montagne , il est encore possible , que ce soit ce que qu’on appele un effet d’onde . Jarrete la lecon . mdrrr

        Aimé par 1 personne

      2. Cette photo ressemble a un montage . i lfaudrait voir le paysage autour , pêut etre un cumulo nimbus en formation , mùais vu l’ensoleillement il aurait du mal se former . Pour moi , ja iun doute sur la veracite de cette photo .

        J'aime

      3. Ouais, ça non je pense. je penche plutot pour un coin dont le régime des vents, et coetera serait diffèrent de ceux que tu connais le meixu.

        et bien tu vois ce qu’il y a de bien avec toi , petit débutant, c’est qu’on est toujours un peu surppris.

        Aimé par 1 personne

  3. j’ai pensé à qui ? mais à Baudelaire bien sur …

    L’étranger
    – Qui aimes-tu le mieux, homme enigmatique, dis? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère?
    – Je n’ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
    – Tes amis?
    -Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est resté jusqu’à ce jour inconnu.
    – Ta patrie?
    – J’ignore sous quelle latitude elle est située.
    – La beauté?
    – Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle.
    – L’or?
    – Je le hais comme vous haïssez Dieu.
    – Eh! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
    – J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages!

    Aimé par 3 people

    1. C’est la plus célèbre. J’ai choisi Cora Vaucaire car c’est elle qui a défendu la chanson bec et ongle en 1er.
      Mais ce qui m’a motivé à chercher une autre interprétation que celle de Montand, c’est que je la trouve trop… démonstrative. :)
      Merci de ton avis

      J'aime

  4. Le vent du Nord souffle encore aujourd’hui. Et du coup, le ciel est bleu de chez bleu, pas l’ombre d’un petit morceau de nuage à se mettre au fond de l’oeil…

    J'aime

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s