Les matins roses

J’écoutais de la musique en mode shuffle, roulant vers l’ouest. Dans la fin d’aprés-midi grise le soleil éclairait sous les nuages qui assombrissaient ma destination.

Cette teinte ardoise que j’ai appris à aimer faute de pouvoir la changer, pardon, ne me disait rien qui vaille pour ce que j’allais faire, là-bas, à l’ouest, dans ce pays de mes aïeux qui ne me reconnait guère.

J’écoutais de la musique en mode shufle de mon garde-manger compressé. Cet album vieux de 6 ans a commencé à résonner, je me suis souvenu alors que ma petite adorée l’avait reçu pour Noël, à l’époque.

« tinininaninNiniiinnn…
I guess I lost my hus band… »

J’aime bien la voix de P!nk. Sa musique dégage une énergie simple qui n’est pas vulgaire, un mix de rock, punk et rap, donne une pop touchante et forte.

« SO WHAT !? I’m still a rock star… » justement ce que j’avais besoin d’entendre, ce mouvement de colère de révolte contre les éléments contraire.
« …I got my rock moves… » Ouais je vois bien ça, un poing levé, qu’on abaisse verticalement comme une masse pour se forger un destin. OUAIS.

En roulant vers l’ouest où le soleil éclairait le dessous des nuages ardoises, j’ai écouté tout l’album dans un ravissement inattendu. Pink y décrit les états d’àmes successifs qui suivent une rupture, ou la fin d’une époque.
Les textes ne réinventent pas la poésie. Ils se tiennent suffisament prés de leur langue et de ce dont ils parlent pour toucher juste, dans la pure tradition country folk américaine.
Et puis l’art et le talent de l’interprète.

Ces derniers temps je me réveille avec une chanson de cet album en tête. Pas toujours la mème. J’ai eu So what, So ber, Don’t leave me, Glitter in the air, Ave Mary A, It’all your fault, Funhouse. Toutes diffèrentes mais reliées chacune aux douleurs délicieuses des relations amoureuses.

Par exemple prenez « Glitter in the air », ça tourne autour de la magie de la rencontre, de l’initiation que ça peut constituer à tout àge, chacune est diffèrente.
La musique est une balade folk. Le texte commence par aligner les images qu’on pourrait tous avoir entendues profèrées par une ou un de nos copains de jeunesse ; certains se rappellent avoir porté ce badge d’amoureux ou d’amoureuse, non ? Il y a eu des chansons sur ce thème.
J’aime sa façon de le chanter.

« have you ever felt this way ? » ( as-tu jamais senti cela ?)

L’acmé est atteinte sur :

« There you are, sitting in the garden
Clutching my coffee, calling me sugar
You called me sugar »

( Et te voila, assis au jardin
Agrippé à mon café, m’appelant « sugar »
Tu m’as dit « sugar » )

Bref, si on n’aime pas Bruce Willis, il y a peu de chance qu’on apprécie les émotions distillées par Pink. Les boeufs et les bouviers ont le droit d’aimer et d’être émus aussi. Voila, … et toi qu’est-ce t’as ? P’rquoi tu m’mates ? … Ouais ben fais gaffe, t’arretes ou j’t’en colle une ok ?

J’aime bien ce couplet de « it’s all you’re fault »
« … I’m bleeding out inside
Oh, I don’t even mind

It’s all your fault, you called me beautiful
You turned me out and now I can’t turn back
I hold my breath ’cause you were perfect
But I’m running out of air and it’s not fair

( je saigne du dedans
Le pire c’est que j’m’en fous

Mais c’est d’ta faute, tu m’as dit qu’j’étais belle
tu m’a tourné la tète maint’nant, j’m’en sors comment ?
Je r’tiens mon soufle, tu es trop parfait
Mais là je manque d’air, c’est vraiment trop injuste.) « 
C’est mieux en anglais je trouve. mais ma version me semble chantable.

Et donc justement ce matin j’écoutais « crystal ball » à 9h30 précise, et les nuages dehors recouvraient le ciel complètement. Du moins le croyé-je, parce qu’avant d’avoir ce spasme et cette larme qui m’ont bouleversé, je n’avais pas vraiment regardé.
En tournant la tête sur ma droite, pour échapper à cette émotion de 9h30, incompréhensible, sans fondement, j’ai vu une fente dans les nuages, comme un oeil qui s’ouvre, et dans cet oeil un bout d’arc en ciel.
J’ai dit merci. Mais je ne sais pas à qui. Et j’ai laissé couler, l’oeil se fermer.

Alors aujourd’hui je sais qu’il faut que je fasse cette chose. Commenter l’album funhouse de Pink. Que je vais maintenant critiquer en détail, ainsi qu’envisager les influences sur la musique la plus actuelle qu’il a pu avoir…
Non je plaisante. Je blague. J’ai dit ce que j’avais à dire. C’est un bel album, mais je n’apprends rien à personne.

Je trouve que ce genre de mélange musical est bien représenté en France avec Shakaponk et Skip the use par exemple. Mais j’ai surement tort. Expliquez-moi donc pourquoi.

la vidéo du début c’est « don’t leave me » en live dans une émission TV américaine, à noter que sur le plateau d’interview était présent son mari avec qui elle était de nouveau en 2009 (c’est un champion de motocross ).

Publicités

7 commentaires

    1. Je dois avouer que je ne fais pas de hiérarchie. J’aime certaines choses, d’autres je les aime pas.
      Brahms ça peut être bien. Sibelius je ne me souviens plus.
      En fait je trouve pink marrante et populaire, comme skip thé use(dont les textes gagneraient a être élus sérieusement). C’est plus une question d’énergie, de vibration. Et d’ouverture qu’on retrouve peu dans les musiques dites savantes.
      Merci de ton commentaire. Pardon d’avoir tardé à répondre.
      Je vais faire une pause.

      J'aime

      1. Aprés vérification ( parfois on croit qu’on sait et puis on sait pas) , j’ai aimé – il faut que je retrouve le cd – Scarlatti, Domenico pas trop le papounet, Haendel water music (mais dans des versions pas trop chargées) Rameau (récemment ) et bien d’autres choses.
        Purcell, bien sur.

        Aprés on peut arriver à la musique par bien des chemins. Je ne m’identifie pas à un style de musique, ni à aucun gout. :)

        J'aime

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s