Défi positif – 3ème période

Aujourd’hui, c’est lundi,  qu’y a-t-il bien pu se produire de positif à mon initiative…  LUNDI ?  Chayaciri tu es un pendard !

 

« Qu’ai-je fait de positif   ? »  je hante mon clavier en huhulant cette rengaine.

OUATE, toujours docte, comme tous les docteurs, et emmerdant, comme …lui mème, me demande – aprés que je le lui ai expliqué en réponse à sa 1ère question –  « Suzanne, qu’est ce qu’être positif ?  Savez-vous ma chère qu’en électricité on appelle positif le pôle qui manque d’électrons chargé négativement ? »

« HOoo vraiment, docteur ?  Merci non mais vraiment là ça m’aide, merci  ! »,  là il s’est tu.  En souriant dans sa moustache, il s’est replongé dans son bouquin « Alternative Spatiotempology – From mathematics to ghosts ».  Il est tellement sexy quand il fait ça, il a l’air d’avoir la sagesse des siècles et si juvénile en mème temps.  Hum hum hum.  Bref passons.

1ère chose positive que j’ai faite aujourd’hui   :  j’ai fermé la radio qui me déprimait, trop.

2ème chose positive :  j’ai commencé à nettoyer la terrasse, à enlever toutes ces petites saletés qui s’y accumulent.  Bientot ce sera notre plein air cette terrasse, il faudra que ce soit propre.

3ème chose positive  :  j’ai enfin fait la paix avec les souvenirs de mon ex-mari.  Ho bien sur c’est toujours un infame salaud, lui n’a pas changé, mais moi je le vois différemment dans mes souvenirs.  J’y vois désormais que j’ai aimé ce salaud là, que je le savais et l’acceptais, qu’au fond de moi je recherchais cette force du salaud, cette capacité au mal, que je m’en sentais protègée avant que ça ne me détruise presque.  Peut-être aurais-je pu l’éviter cette fin, et peut-être pas.  En tout cas j’ai fait la paix avec celui de mes souvenirs, et celui de la vie réelle est bien bien loin dorénavant.

Bien sur ce n’est pas arrivé en un seul jour, ça a été un processus long.  Mais c’est aujourd’hui que la lumière s’est faite, en un déclic, comme si tout avait été prêt mais que personne n’eût actionné l’interrupteur.

J’étais donc sur la terrasse mon balai à la main, et j’ai trouvé un hérisson derrière une jardinière.  Cet idiot était en boule, hérissé de piquant, impossible de l’approcher, de le prendre pour le déplacer.  A force de patience je l’ai laissé s’ouvrir et à l’intérieur de la boule se trouvait une espèce de peluche toute douce et toute chaude.  C’était comme mes souvenirs.  Je l’ai laissé partir avec ses piquants et je n’ai gardé que le souvenir de la douceur que je pouvais retrouver ailleurs, parfois.

 

Bon ensuite les 3 blogs,  totalement au hasard  :

http://sylectures.wordpress.com/  Thé lecture et macarons

http://feralc4t.wordpress.com/  Just Stuff

http://gifsdomi.com/  Gif gratuits

 

 

Publicités

32 commentaires

  1. Mais pourquoi n’atterrit-t-on pas directement ici en cliquant sur votre pseudo ? Y aurait-il un problème de téléportation ? Enfin, j’ai réussi à arriver ! :)

    J'aime

    1. Ha. C’est une question historique. Je vais peut-être changer ça. Ici je ne fais qu’administrer. Mais je ferais bien de changer ça quand même.

      J'aime

      1. Well all are good enough, some are more talkative to me though they are not better than other. I am not very fond of the cygnus signal, when the « old gate » transport me to your country ( i did not notice you were frome new zealand, before I saw it – that photo let me guess ).
        Hum hum it’s me the talkative ;)

        J'aime

  2. Tiens donc, Ouate porte la moustache…

    Je l’imaginais plutôt avec des favoris… voire des rouflaquettes!

    « sourire dans ses rouflaquettes », ce serait quelque chose non suzanne???
    … un sourire bien large en tout cas!
    (faut que les dents suivent…)

    J'aime

  3. Suzanne, qu’est ce qu’être positif ? interroge le Herr Doktor.

    Etre positif,
    est-ce ces petites choses que l’on fait ces petits riens ces insignifiants, ces éclats de lumière que l’on capte sur l’instant, ces moments furtifs dont on jouit sur le moment…
    En ce qui me concerne, c’est ce que je m’essaye de faire avec plus ou moins de réussite. Ça me fait du bien ça me permet de sourire. Ce qui est bien car j’aime sourire, ça me fait rire…
    Mais ça c’ est mon truc, ça ne regarde que moi. Ce que font les autres ne regarde qu’eux.

    J’ai de plus en plus l’ impression que se montrer positif est assimilé à se donner des claques dans le dos à grands renforts de Yeeeees ! , à afficher un enthousiasme débordant pour tout et n’importe quoi… Se montrer en spectacle aux autres, exubérant joyeux… en essayant de se persuader soi-meme sans doute….

    Ainsi, voilà qu’il nous faudrait nous imposer le diktat du bonheur, de la bienveillance etc… se conformer au stéréotype du « celui kest heureux car tout est chouette youpi » ,du « ma vie est merdique oui mais ça va mieux depuis que j’ai gagné un stylo U à la tombola » ou du « aïe il m’a mordu mais pas grave, il a de si belles dents blanches »
    Et dès qu’un s’écarte du troupeau des joliment pensants, il se fait montrer du doigt, se fait faire se taire ou jetter des pierres.

    Si vous en chiez, chuuut,
    prière de fermer la porte des wc de l’intérieur
    et de s’essuyer le derrière avec un bouquet de fleurs entre les dents !

    J'aime

    1. j’avoue que je ne sais pas quoi dire. Je crois qu’on aime tous mieux les sourires que la tristesse. Ça fait partie du liant social, et ce n’est pas récent. Le fait d’être un peu tout le temps potentiellement sous les feux de la rampe, avec l’Internet mobile, doit exacerber cela, un peu.
      Au fond ce que tu dis me fait penser à l’apparition de la couleur à la télé ou du son au cinéma : ceux qui appréciaient la poesie allusive de l’ancien média se trouvent submergés de sensations ; leurs critiques n’en sont pas fausses pour autant, cependant elles comparent seulement le meilleur d’une époque avec la glèbe nombreuse d’une autre.

      J'aime

  4. Défi réussi suzanne pour ce troisième jour!

    Le plein-air une terrasse, une radio m(o)uette , un pas-laid nettoyeur , un hérisson roux l’est en boule…

    Oh, C’est bÔ on dirait du MirO !… dirait sissistronnelle .

    (sur la page du défi n°2 , yayacip disait que tes écrits parfois n’étaient pas piqués des hannetons… il s’était gouré de bestiole, il ne connaissait pas encore tes hérissons!!!)

    Aimé par 1 personne

    1. ça niveau cotonneux de la pensée, on peut dire qu’il se pose là ! normalement je ne suis que l’administratrice, mais j’en profite des fois pour me laisser aller. :)

      Aimé par 2 people

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s