Un autre Jour sur terre.

Je vis une période compliquée de ma vie.
Pour ceux et celles qui me connaissent le moindrement IRL cette simple phrase a de quoi les faire doucement et tendrement sourire, ou grimacer lassement, voire pour les meilleurs caractères tomber de la chaise de rire. De toute manière, là n’est pas mon sujet. La vie RL je veux dire.

Je vis une période compliquée de ma vie et je le sais par un signe infaillible. J’ai mal aux dents.
Mais bizarrement, là, il est difficile d’y trouver une cause évidente. En mème temps je ne vais pas forcément « mal », à part les dents, et les intestins à cause des antibiotiques des dents.

Je vois que vous en attendez plus de ma part ( « vous » le lecteur virtuel, de plus en plus virtuel au fur et à mesure que je me dématérialise moi-mème ).
Les dents sont positionnées à l’entrée du système digestif. Or que vous le sachiez ou non, l’admettiez ou non, le système digestif est plus important que le système sanguin, ou mème nerveux. Tout de même pas que la peau. On peut mème dire que … je m’égare… ce qui remarquez le bien, sur la peau n’est pas désagréable, il y en a mème qui apprécient l’égarement dans le … par un bout ou l’autre ; tréve de billevesées maritimes.

Or si les dents sont affectées par un déséquilibre vital, mettons qu’on délaisse 5 minutes le rationalisme positiviste pour révasser à notre être essentiel, pour s’imaginer être dans notre corps comme une algue flotte au dessus de son ancrage rocheux, cela voudrait dire que c’est à l’entrée sécatrice, mandibulaire, masticatrice, aggressive, mais aussi fermatoire, occlusive, défensive qu’on est atteint. La partie dure de la vie, la dure lutte, celle où on est mangé, ou on mange.

Tiens à propos de dure lutte, savez-vous ce qu’est une turlutte ? C’est un genre de leurre à animer pour la pèche aux pieuvres et autres caphalopodes qui sont des animaux fascinants, avec leurs tentacules multiples qui s’enroulent autour de vous quand vous ne vous y attendez pas, qui changent de couleur et vous jettent de l’encre à la figure pour se dissimuler derrière.
Pour chasser le poulpe ou la seiche, il faut se bouger de la turlutte. Alterner posé, à-coups, posé, glissements…tout un art, pour pécher des trucs à peine mangeables en plus.
TU parles d’un intérêt.

Voila, quand j’ai commencé à sentir la crise mandibulaire j’ai espèré m’en tirer comme quand j’avais eu la dent cassée, en me rinçant la bouche souvent. Ce coup-ci…popopop. Cependant j’ai pas eu mal ou presque, juste, juste de la fièvre et la joue qui se prend pour Barbidule parce que je n’étais pas rasé.
C’est marrant quand mème que je n’ai plus jamais vraiment mal aux dents ? ça date de l’époque, encore une période compliquée, où on ne me ferait plus jamais souffrir, décision stupide et donc quasi irrévocable (J’ai même dit une fois, ou deux, …pas plus qu’une demi-douzaine en tout cas, « comme deux gouttes de désespoir qu’on ajouterait au monde » )( ce à quoi j’ajouterais aujourd’hui « deux pas plus, hein, parce que sinon ça va etre trop fort et je vais avoir du mal à m’endormir. Je me lève tot demain… »).
Ou alors c’est lié au fait que toutes mes dents sont désensibilisées…
Des dents désensibilisées c’est comme des drones.
Des hauts managers qui gèrent…
Des capitaines de ferry italiens ou coréens…

Le monde va mal, comme d’habitude, comme d’habitude,
Il tombera de plus haut, plus haut,
Ou se brulera plus fort, plus fort
a cause de ses dents désensibilisées,
de ses yeux sunglassés, verglacés.

Les têtes de 2 malheureux étaient super importantes hier parce que leurs copains criaient plus prés de nos oreilles. Pendant ce temps-là ceux qui n’avaient pas de copains, pas assez, pas assez prés de nos oreilles, crevaient, comme il y a 20 ans ou comme depuis toujours ?

Voila en résumé, j’ai du mal aux dents, sans avoir trop mal, ça n’empèche pas la fièvre ni le tintouin.

Publicités

7 commentaires

  1. Une analyse qui mériterait de figurer dans la salle d’attente de la plupart des cabinets dentaires , une belle incitation à la prévention ( quelques petits souvenirs d’un parcours professionnel court mais intense )
    Je voudrais aussi te remercier pour ton intervention sur mon billet Cyprien le cormoran mal en point , j’ai beaucoup apprécié ton point de vue et ton argumentation .
    Si je suis à fond pour la défense de la nature je ne suis pas pour un sentimentalisme hors de propos , la seule évidence dans cette histoire la souffrance de cet animal . Elle doit toujours être combattue .Je suis persuadée que Picardie Nature a réagi comme tu l’as dit puisque cet animal est un fléau dans bon nombre de cours d’eau. Nous avons aussi en Moselle un accroissement de cette population d’oiseaux , j’étais persuadée avant de te lire qu’il s’agissait de la même espèce que la maritime une adaptation génétique progressive .
    Merci pour ton commentaire
    Bon week end
    Amitiés

    J'aime

    1. Gisele, merci du passage, Je ne l’avais pas vu de cette manière , mais pourquoi pas….
      Je te remercie surtout beaucoup de me rassurer parce qu’après coup je me suis dit que ça pouvait paraitre « dur » ce que j’avais dit. Mais c’est la réalité.

      J'aime

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s