ON S’EN FOUT ! mais pas que …

MAGGI 1MAGGI 2

– dans la série ON S’EN FOUT! mais pas que…

MUSARANEUS:    http://wp.me/p3036X-Wg

C’EST UN ROC, C’EST UN PIC, C’EST UN CAP:  http://wp.me/p3036X-13U

Publicités

12 commentaires

  1. Je connais un tour de Maggi, tu empiles trois cubes l’un sur l’autre et hop! (Ceci est le tour de Maggi). Bon, pour ceux qui n’auraient pas compris, je recommence. Je connais un tour de Maggie, tu empile trois cubes et…. Enfin quoi, y a un jeu de mot …Ah ça y est! Quand même!

    J'aime

  2. ça alors, je n’aurai jamais cru que le cubisme pouvait venir du bouillon Kub! En tout cas cet article est un véritable tour de magie! (bon moi personnellement je préfère le Viandox, ça au moins c’est français!).

    J'aime

  3. J’adore cet article, et les commentaires que vous avez rajouté pourrait faire l’objet d’un autre article. Je ne trouve pas qu’on s’en foute. Encore, on en veut encore dans la mème veine, s’il vous plait.

    J'aime

      1. Contente que ça vous ait plu D.O,
        m’enfin, c’était juste un truc en passant après être tombée sur une page dans une salle d’attente qui m’a laissé échapper ce soupir: « Qu’est-ce qu’on s’en fout! ». Puis, de fil en aiguille, quelque tricotage, un sourire devant l’âtre en une soirée d’hiver…

        J'aime

  4. Suite de la saga maggi, parce qu’il y en a une bien évidementc’est une GRANDE histoire que celle de ce petit cube!

    On quitte les arts parce qu’on a d’autres chats à fouetter, on entre dans une « période troublée »: c’est l’avant-guerre et ça bouillonne dur! Tellement qu’on assimile Maggi à un bouillon d’espions!

    Arrive donc la Première Guerre Mondiale avec des sentiments anti allemands de plus en plus forts qui font que la consonance germanique du mot Kub avec un K devient le prétexte pour bouder et même saccager la boutique Maggi.

    Il faut dire que Daudet (Léon), une des principales figures politiques de l’Action française avait lancé dès janvier 1913, une vaste campagne de dénonciation de la société allemande Maggi-Kub. l’accusant d’être un nid d’espions.
    Spontanément à partir du 2 août 1914, des Parisiens se mettent à saccager les boutiques allemandes et autrichiennes de Paris, les magasins Maggi en premier plan.
    Et puis la paranoïa n’ayant pas de limites surtout sans doute en temps de guerre, Maggi et Kub sont accusés d’utiliser affiches et plaques émaillées publicitaires pour baliser le parcours des troupes allemandes ou pour indiquer des objectifs importants comme des ponts par exemple. Sur ce coup, c’est le gouvernement français qui ordonne leur destruction à quiconque rencontre une réclame.
    Le bouillon Kub fut même accusé d’être empoisonné et, paranoïa je galope, Maggi détenant des laiteries, beaucoup s’inquiétèrent d’un possible empoisonnement du lait visant les enfants essence de la patrie française!!!

    J'aime

    1. Maggi dès 1913 avait porté plainte et l’affaire devait être jugée en juillet cette même année. Mais le procès traîna en longueur et la guerre éclatant un an plus tard aucun jugement ne fut rendu. Les débats pointèrent juste que les implantations de Maggi semblaient se faire au voisinage des installations militaires ( qui étaient le voisinage des centres urbains et des clients du reste…).

      1920, Daudet est condamné pour diffamation, mais le jugement reconnaît que Maggi avait tout de même fait preuve d’imprudence « en se donnant les apparences d’une organisation qui devait nécessairement porter ombrage au sentiment français ».

      J'aime

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s