Pwezidol – « appelles même tard »

Bonjour les p’tizamis,

je vous ai laissés tomber, un peu.  La maladie.  Du coup j’exhume une antiquité.  C’est à la fin.

Lors de nos travaux sur Blue bear cub avec le Docteur Ouate, Dieter, nous avons découvert un blogger aux multiples facettes.  Appelons-le pwezidol, mème s’il a eu d’autres noms.  Par exemple à l’époque de ce poème il s’appelait wiloobi.

En 2006, c’est attesté par les archives, wiloobi a produit ce poème et à l’époque il était accompagné d’une photo.  La photo s’étant perdue pwezidol l’a redessinée, comme il l’expliquait en commentaire lors de la re-publication en 2011  :


« Encore une photo pas retrouvée, on y voyait comme sur l’espece de dessin, au crépuscule sur l’esplanade de La défense quelqu’un téléphoner d’une cabine, téléphonique.

La lumière électrique de la cabine faisait une tache de lumière chaude qui se reflétait sur le bassin. Les lampadaires pas encore allumés ne débouchaient pas cette lumière grise qui tombe du haut des façades de verre.

pwezidol/wiloobi expliquait aussi ce qu’il avait voulu dire par cet ensemble.

En ce temps là déjà, téléphoner d’une cabine c’était ne pas avoir de téléphone mobile, ni d’ami dans le coin. OU qu’on voulait se cacher. En tout cas, l’appel d’une cabine, pour moi à ce moment là évoquait immédiatement un état d’insécurité qui contrastait avec l’univers si bien réglè qu’on perçoit à l’heure de la sortie des bureaux, à la Défense.
ça correspond aussi à une époque de précarité professionnelle. Etre employé à la journée, à l’heure parfois.
Et parallèlement il faut bien dire qu’à tomber d’une des tours de la défense on doit se faire plus mal que de tomber d’un strapontin. Aloooors…quitte à tomber, s’il faut tomber.
« Romuald et Juliette ». »

Hormis ce speech il y a eu des échanges avec des lecteurs.

Cériat  disait  :  « se raccrocher à un fil, c’est parfois important »

ce à quoi ce type relativement immonde avait répondu « oui par exemple, pour se pendre on est obligé. »

Enfin un autre commentateur, freeleami,  disant :  « Imipincerer jufufduy Offisibia ».

le petit plaisantin  répondit

« Hello freeleami : il semblerait que votre lien ne soit pas trés au point.

Une recherche sur google ne pas m’a donné de résultat concluant.

Sur le site d’united-ultrasonic  Des moules pour former du plastique

Un festival de …musique dans l’herbe où vous avez commenté. kisw.radiotown-plain inthe grass

Un site de blog Danois , elle est jolie 

Et mozillazine , qui reste attaché pour moi aux discussions autour de l’avènement de ce qui allait devenir Firefox avant d’etre rattrapé par les …beatniks de mozilla, mais sur lequel vous avez d’aprés le google cache produit aussi un borborygme.
Forums mozillazine

Soyez le bienvenu sur ce blog. »

Après cet aperçu de l’auteur, si on peut dire, il est temps que je vous dise ma motivation à sortir ce truc là,  c’est parce que ce petit bout de texte me plait, et que malgré le cynisme dont a fait preuve pwezidol, wiloobi avait semble-t-il de la compassion pour ses semblables.

appelles-1

Tu sais on se bat toute la journée.

Pour pas dire qu’on ..
Pour dire qu’on n’est pas…

Enfin tu m’comprends, on dit :
« Faut pas baisser les bras, l’espoir »
Et on en bave des ronds de chapeau.

Mème le froid qui insensibilise la peau.
Tout ça c’est un peu comme une pierre qui tombe,
Fait quelques vagues dans l’eau,
Et s’envase. Au fond.

Alors quand vient le soir, la fatigue, le trop-plein,
Quelque chose cède en nous
Et permet l’écoulement de la douleur
Comme un saignement, doux, un soulagement flou.
Ce laisser-aller c’est le dernier baiser,
Bientot
On va s’arréter de marcher,
On va crever.

Alors…

Appelles, mème tard.
Pour moi, s’il te plait.
Appelles.
 Meme Tard.

Publicités

3 commentaires


  1. et le dessin, super, qui je trouve illustre bien ce que je dis ci-dessus,
    car j’y vois une espèce d’enceinte, éclairée en plus, qui met à l’abri de l’extérieur et offre la lueur d’espoir…

    Merci pour ce bel article!

    J'aime

    1. c’est vrai que ce petit bout de poésie touche à quelque chose d’intime. je ne partage pas ton avis sur le dessin, ce qui n’est pas grave car il était là pour représenter une photo aujourd’hui disparue.

      J'aime

  2. Nombreux sommes-nous à avoir, enfoui en nous, le proverbe « Aide-toi, le ciel t’aidera ». Et puis, nos fantasmes de toute puissance à l’idée de pouvoir toujours se dépatouiller seul.
    Pourtant pourtant… c’est faire preuve d’humilité et de courage que de lancer un appel à l’aide…

    Tes mots claquent, disent et touchent juste… Boulversifiant!

    J'aime

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s