HERMES

photo0020

Dans un antre plein d’ombre,il fit paraître à la lumière…un corps, gracile.
Une averse de plumes égrenait les notes blanches de ses pleurs anciens.


La farandole tournerait maintenant sans fin
dans cette longue nuit où fileront les étoiles
et se croiseront les destins.

Publicités

1 commentaire

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s