PHANTOM OF PARADISE

Illustrant la double nature, conceptuelle et concrète, de toute action artistique,l’armature monumentale vise aussi à resacraliser l’espace.

L’échaffaudage sublimé par un habillage en or résume avec subtilité une nouvelle théorie platonicienne des formes intelligibles…
Le dialogue instauré entre la création contemporaine et le patrimoine relève d’un échange attentif, intentionnel et révélateur, ancré dans le partage du souvenir.

 En effet, Sarkis revendique la mémoire comme patrie commune et individuelle.

Visite au musée…

1ere salle…

 Une œuvre monumentale là, au plein mitan!

 Monumentale parce qu’on n’voit qu’ELLE!

 

…  KECESSA?

 

Une œuvre on a dit, (lui faut bien une majuscule tiens!), une Œuvre PAR-CE-QUE j’te rappelle qu’on est au musée!

 

Ok!  Mais zencore? (je viens d’arriver et l’esprit pas encore marabouté art contemporain).

 

Alors, je suppute à voix haute:

 – Echafaudage?

– Non, conduites d’eau!, affirme le fiston péremptoire.

– Heu, dorées à l’or?, objecté-je d’une petite voix écrasée par cette adolescente assurance.

– é-é-échafaudage? Doré à l’or?, raille t-il, impitoyable.

 

Ouais… (soupir intérieur).

 

Au bord de la capitulation, je me mets quand même à tourner, à virer dans la salle autour de la Chose, suivie du poussin et de son copain, hilares.

 

Et puis perfidement, vlà que le Truc commence à me taquiner les papilles, celles rapport à la sensibilité artistique, et que ça émulsionne mes petits sens endormis, et qu’un frisson  se met à faire la ptite bête qui monte  le long de l’échine…

Hummm,  je ferme les yeux…

Mais quand je les rouvre, pouf, comme deux ch’veux, ils tombent (sur la soupe, sur le panonceau plus exactement, tu sais, celui qui justifie la Démarche de l’artiste (besoin de justifier…)), ouais, ils tombent là, dessus, et comme ils savent faire, ils se mettent à lire.

Nouveau frisson… A cause de la douche froide cette fois, reçue sur la dite échine. Éclaboussures de mots glacés, creux, convenus…

 Les gars eux, se tordent les côtes (je me dis que je les aurai emmenés voir l’intégrale de Rowan Atkinson, ils ne se seraient pas tant poilé, certain !)

Ok, il a fait tout froid tout à coup mais continuons…

 Non,stOp!

Enfin bon en fait si, j’ai continué (j’suis curieuse et puis on avait payé nos entrées), j’ai continué et j’ai vu des trucs, des trucs qui m’ont plutôt bien plus, oui, vraiment, plutôt bien plus!

…Sauf, qu’à chaque fois, le même galimatias, celui qui pompeusement impose sa lecture au béotien (que nous sommes faut pas le nier, nous-autres les visiteurs), qui lui fourgue ses kit prêt-à-penser, prêt-à-ressentir.

Bluuurg, jusqu’à la nausée…

J’ai décidé de continuer au pas de charge et en prenant soin cette fois de ne pas lire Le Discours délivré sur les panonceaux (Han, moment d’activité physique intense de l’après midi.) et fin de la visite ça y est, on sort.

… Après, fallait au moins ça, pour se remettre l’estomac d’aplomb on est allé s’offrir une crème glacée. Qu’on a dégustée,

 sans commentaires…

Publicités

11 commentaires

  1. http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Sarkis-teinte-d-or-la-chapelle-du-chateau-d-Angers_43205-2119362——49099-aud_actu.Htm

    C’est un échafaudage. Pourquoi pas ? Peut-ètre que c’est de l’art qui marche sur une seule patte. Qu’il y faudrait plus d’art vivant ?
    Ne pourrait-on dire que c’est un décor pour autre chose ?

    Ou alors c’est un habit taillé dans une fibre si fine et si sensible qu’elle échappe au regard vulgaire ?

    J'aime

    1. Ce n’est pas tant ce qu’a créé l’artiste (devenu lard triste…) que le discours des marchands d’art qui m’échappe et me révulse. Celui-ci je trouve le décrédibilise aux yeux du public, voire même l’en éloigne…
      Et c’est tellement convenu, tellement ennuyeux….

      J'aime

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s