amour en cliché, dans un parc

Les publications ont repris chez Rémy, mais non il n’est pas tout seul. ;-)

Rémy Mercy dans le métro

Le bel Apollon la regardait avec un sourire serein. Elle commença par être gênée, ne comprenant pas tout de suite son insistance,  mais se sentit assez rapidement aussi belle qu’Aphrodite. Plus belle encore peut-être. Elle se pâma, comme on dit ; à moins que, se dit-elle, à moins que le verbe ne soit trop fort pour décrire son sentiment. Mais tout de même c’était très fort.
Ses yeux dans ses yeux. Il se trouvait à dix mètres devant elle, mais cela suffisait. Elle se noyait, espérait qu’il se noyait aussi, au moins un peu, tout en refusant qu’un tel homme puisse se noyer. Elle, oui. Elle, elle en avait envie, de se noyer, pour qu’il la sauve ; ou peut-être pas, car elle aimait bien ça, se noyer dans les yeux du bel Apollon. Elle n’avait pas l’impression de suffoquer, mais plutôt de respirer l’eau claire et fraiche de ses…

View original post 378 mots de plus

Publicités

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s