DES TITRES A PRENDRE

Des idées de titres à prendre…

On n’imagine pas combien d’auteurs de talents, et pas des moindres, une fois leur Oeuvre achevée, bloquent bêtement sur le nom à lui donner. Panne d’inspiration fatale, le meilleur des romans (ou des films) sans un bon titre ne vaut rien.

Aussi, si vous cherchez un titre pour votre roman, (ou votre film) voici quelques idées…Vous pouvez piocher dedans à volonté je ne réclame pas de droits d’auteurs…même si votre livre(ou film) devient un best-seller mondial grâce à mon titre…

– Vingt cœurs et vingt culs. (Conviendrait à une étude comparative entre sentiment et sexualité.).

– Le supplice de Cancale. (Pour une histoire de tentation à la bretonne…).

– Le bouffé de la gare. (Pour un roman ferroviaire par exemple…).

– L’ongle d’Amérique (Un film sur les manucures aux U.S.A…).

-Touche pas au grizzly. (Pour un documentaire écolo…).

– Alouette, rien de nouveau. (En version arabe : « A l’Oued, rien de nouveau… »).

– L’étroit petit cochon. (Conviendrait à une revue X…).

– Nazis dans le métro. (La R.A.T.P pendant l’occupation allemande…).

– La Cravache Enragée. (Pour un film sado-maso…).

– Cadavres et skis. (Un polar à la neige…).

– Pisse and love. (L’incontinence urinaire chez les hippies…).

– Les Clystères de Paris. (Les mystères du lavement…).

– La tante à Sion du Christ. (Le népotisme judaïque du christ…).

– Gros gland. (Inspiré de jack London mais en version « hard »…).

– Guère épais. (Pour un roman de 10 pages…).

– Maudit Bic. (Un écrivain part à la chasse d’un redoutable stylo dans les mers du Sud…).

– Ascenseur pour les fachos. (Un polar dans les milieux d’extrême-droite…).

– Le silence de la mère. (Pour un roman sur l’incommunication maternelle.)

– Autant en emporte l’Onan . (Film pour masturbés du bulbe en Louisiane….).

– Blanche-fesse et les sept mains. (C’est connu mais c’est toujours bon…).

– La chatte sur un doigt brûlant. (Ça aussi, c’est toujours bien…).

– De l’inconvénient d’être nez. (Pour une étude sur Cioran…).

– L’amarre au diable. (Version nautique du roman de G Sand.).

– Légumes des jours. (Etude potagère sur Boris Vian…).

– L’Emile et une nuit. (Les contes de Shéhérazade revus par J.J Rousseau).

– Broyage au bout de l’ennui. (Les broyages forment la jeunesse… du Céline compressé).

– Santons de solitude. (Gabriel Garcia Marquez en Provence…).

– Expansion du domaine de la turlutte. (Du Michel Houellebec façon pipe au bois…).

– L’Etroit Mousquetaire. (Un classique du genre !).

– Pèse-moi ! (Du Virginie Desfentes, Dépentes pardon, façon régime amaigrissant…).

-Critique de l’oraison pure. (Du prêchi-prêcha Kantien…)

Etc…Etc…Trouvez en d’autres… y en a pleins…
Et proposez les vôtres pour enrichir la collection…

Publicités

102 commentaires

  1. Une crise de fou rire garantie pour une semaine… au moins…
    Je ne me sens pas trop inspirée mais je reviendrai et même si je n’ai rien de si drôle à proposer, ça sera toujours cela de l’épris… euh, c’est censé être un jeu de mots :)

    Aimé par 1 personne

  2. « Père et gay » ;
    Une jeune pilote de l’aéro-navale issue d’une lignée familiale de marins, découvre à l’occasion de son 1er embarquement la vie trouble des hommes à la mer, et surtout celle de son père.
    L’auteur traite cette histoire dans un genre de journal de bord cursif et suggestif, l’introspection exécutive à l’infinitif
    extrait : « sortie d’alerte, ait gagné mon combat – missile air air Tomtomnok dans ta gueule Popov.
    A la sieste, l’imagination m’a joué des tours. Ne pouvais m’empècher d’imaginer Père avec un autre homme, plus jeune, me ressemblant. J’ai mouillé. OMG, suis-je monstrueuse. »
    Ha oui c’est dans le contexte d’une guerre entre l’UE et une hypothètique Russie Fasciste.

    Aimé par 1 personne

    1. Bien Sissitronnelle, bon film,, j’ai d’ailleurs pleuré en regardant le premier, le second j’ai chialé, mais le troisième j’ai carrément sangloté…

      J'aime

      1. Pareil.
        « alarm fat » la parodie m’a beaucoup fait rire aussi avec ses grosses ficelles, « alarm fat you too » m’a fait beugler sur la balance,
        « alarm fat tree » et j’ai scié du bois pour maigrir,
        « alarm fat four » j’ai fait de la patisserie, en vain, pour attirer les spectateurs.
        Pour « alarm fat FIV »… merci des photos dénudées Sissit’ , et d’ailleurs pour « alarm fat sex » t’es dispo ?
        « alarm fat’s heaven » des angelots, taille large, envahissent la terre
        « alarm fat height’s » grand classique de la littérature anglaise adapté, c’est aussi un hommage à « la grande bouffe » – le 2nd role est tenu par DeuxParDiou, le 1er par Unpardiou, qui campe un maitre de maison tyrannique et obèse, il se déplace sur une voiturette étlectrique , sauf qu’il a un siamois collé dans le dos, polichinelle, qui se prend pour une jeune fille romantique ;
        « alarm fat teen » un mix entre Grease et une pub pour MacDo, où c’est l’héroïne du précèdent qui a pris le controle de voiturette – tons of laugh.
        « alarm fat « elle » heaven » le sommet de la série. « Elle » est pris de controle par une conspiration, menée par DeuxparDiou, et impose au monde le régne de l’énormité, les maigres sont pourchassés pour être lapidé, les minces confinés dans des fonctions subalternes…les examens et les promotions comportent des prérequis en kilos.

        hum hum désolé, je fuis, malade

        J'aime

      2. Hum hum, tu repasseras car une saga qui dépasse quatre opus, ça devient longuet. En général je m’arrête avant. :)

        Ceci dit, ces fat’s heaven, height, teen et elle-heaven paraissent affriolants!…
        ( Et Unpardiou avec Paul i Michel dans le dos doit être impayable!!!)

        J'aime

      1. La mère du vieil homme encore vivante, ceci au premier degré oui. Faudrait que tu me dises comment serait-ce possible ? ;-) Merci pour ta réponse, il y a de quoi lire chez toi :) Sur mon ancien blog beaucoup de mini-histoires (ateliers d’écriture), et poésies de jeunesse ainsi que quelque peu coquines. :)

        J'aime

      2. nous sommes plusieurs . ici c’est Arthur, ailleurs chachashire qui change tout le temps, et qui fait l’œil du photo graphe, mais on trouve toutoutine et coetera. je suis l’administratrice et le docteur Ouate est une présence immanente au dessus du site…

        J'aime

      3. Merci pour ces précisions. J’ai 64 ans, et j’ai gardé mon côté fonceur même dans la vie virtuelle en mettant les pieds dans le plat lol
        Je trouvais sympa cet article et j’ai donc foncé :)
        A très bientôt, je me suis inscrite. :)

        J'aime

      4. brindille … en effet ce joyau, dont Arthur est l’auteur incite à la participation :) c’est l’esprit du blog. le tien est très sympa j’invite les autres fake d’Arthur à le visiter.
        pour nos âges respectifs ils s’etalent de 49 à 97!NS pour Arthur.(ce qui explique une partie de son comportement ; une partie seulement, il y a la drogue et l’alcool aussi. ;)

        J'aime

      5. Brindille, j’ai plusieurs pseudos, Chachashire, Suzanne et le docteur Ouate, tout ça c’est moi… JE FAIS CROIRE QUE JE SUIS PLUSIEURS! Et si mes autres pseudos essaient de te persuader du contraire, ne les écoutes pas, ce sont des imposteurs!

        Aimé par 1 personne

      6. Haha !! j’adore. Dans le passé sur un ou deux forums dont j’étais propriétaire j’écrivais ouvertement avec des clones persos :D
        De toute manière j’ai la mémoire qui flanche, alors les pseudos, je vais vite les oublier, et puis nous verrons bien :) C’est très amusant et je comprends très bien en parler « Bruxellois » ….. « le stuut » se prononce : stuuuuuuut :D mot assez général. Chez Wiki la traduction est fausse, moi je dirais : le truc, le bazar
        Dans mon dictionnaire : excentricité. :)
        Il est impossible de traduire une expression journalière qui peut être mise à toutes les sauces.

        J'aime

  3. « Mixion impossible! » un agent secret américain est chargé de voler les analyses d’urine d’un savant russe . Car celles-ci recèlent en fait du Plutorium, un ingrédient indispensable à la recette du bœuf strogonoff…Hélas, le savant est incapable de pisser dans une éprouvette…

    J'aime

  4. « 2OO1 l’Odyssée de ‘Extase », par Stanley Lubrick. Ce film retrace les mésaventures sexuelles d’un cosmonaute avec un robot-femelle qui a pris le contrôle de son vaisseau… Sidéral et sidérant…(Le robot finit mal, le cosmonaute le transforme en vulgaire presse-purée…)

    J'aime

    1. Pas mal! Dans le même genre « Crimée Chatiments » de Dostoîevski. Un dictateur Russe qui ne dit pas son nom envahit la Crimée, mais comme la Crimée ne paie pas, il est puni par l’Europe qui lui interdit de venir au G8. Mais le fourbe s’en moque et ricane de plus belle…

      J'aime

      1. dans la série policière. : meurtre et mortelle, l’histoire d’un Maigret lorrain en vacances à la Turballe qui se trouve confronté à une série de.sordides assassinats entre le milieu de la pêche à pied. et de la ;plongee sous-marine …

        J'aime

    1. Pop pop pop! Le titre est déjà pris (voir texte de référence), bon, la définition est différente (et bien trouvée), mais attention à trouver des titres qui ne soient pas déjà pris…

      J'aime

    1. Comme ceci
      « J’ai vu, pendant toute ma vie, sans en excepter un seul, les hommes, aux épaules étroites, faire des actes stupides et nombreux, abrutir leurs semblables, et pervertir les âmes par tous les moyens. Ils appellent les motifs de leurs actions : la gloire. « 

      J'aime

  5. Méchant de maldoror,
    recueil des chansons de La Petite Sirène qui racontent les monstres peuplant les fleuves qu’elle a trouvés dans sa remontée vers l’autre en amont.

    J'aime

    1. j’ai deviné pour « Terminal », c’est un roman d’aprentissage d’un fils de métallo de St NAzaire, et d’une grutière de DONGES . le père est atteint d’un cancer professionnel et il ne supporte pas l’idée que son fils appartienne à la classe sociale de ses empoisonneurs ; du coup le fils lui fait croire qu’il est en apprentissage, mais c’est un roman, il est en fait en Terminale S.

      J'aime

      1. Je ne pourrais rien publier à la hauteur de ton magistral résumé…
        Et je serais trop curieuse de lire ce que tu commettrais sur des centaines de pages !!!
        Je n’imaginais pas que Bernard (que j’aime beaucoup par ailleurs) me ferait RIRE un jour. Merci !

        J'aime

    2. hey hey moi j’ai le « Méchant de Maldoror », c’est un manga : une petite fille, genre Heidi ou Candy. Mais ce qu’elle ne sait pas c’est qu’elle est aussi un monstre ignoble, parce qu’en fait elle a le don de matérialiser ses rèves, et que son beau-père la maltraite, lui provoquant des cauchemars.
      C’est horrible parce qu’elle est à la fois très très gentille, et à la fois l’origine d’un horrible monstre qui terrorise les voisins. Et qui va peut-être devenir meurtrier parce qu’il devient de plus en plus agressif et qu’il a griffé un petit garçon lors de sa dernière sortie.
      Voila ça c’est le 1er et le deuxième chapitre résumés, la suite se passe quand un psychologue, qui s’intéresse à son problème pour des raisons… C’est un peu Freud et Frankenstein au pays des mangas, Maldoror c’est le nom du village.

      J'aime

      1. Ha ben non pas du tout. Rappelles toi les chevaliers du zodiaque !!! mais le psy est trop choupinou parce qu’il est blond bouclé avec des cheveux longs et une barbichette… et la maman aussi est trop gentille et jolie, mais chut je n’en dis pas plus… pour ne pas dévoiler la fin à ceux qui ne l’ont pas encore lu

        J'aime

      2. J’aime beaucoup ! :)
        Je ne connaissais pas le système wiki comme atelier d’écriture…
        Malheureusement, je ne suis plus capable que de proposer des titres.

        J'aime

      3. Ben en fait ce petit échange qu’on vient d’avoir, ça ressemble à un départ qu’on pourrait continuer à plusieurs. Pas le courage de mettre ça en forme aujourd’hui.

        J'aime

  6. « Le livre de va-t-en, Nehn »
    c’est l’histoire d’un type, citoyen malien mais « Imajaghan kel Tamajaq » (Touareg quoi), et ce gars là est un peu dégouté de la vie, tu vois, il aime plus trop certains trucs qu’il doit faire par-ci par-là, enfin il a des problèmes trop de problèmes, il s’ennuit , il sait plus qui il est.
    Et donc en revenant du boulot, son genre du boulot, tu vois, pas facile pour les nomades, pas évident, enfin bon il est avec un type qui conduit le chameau n’importe comment et qui marche sur un livre en banlieue de Tombouctou, enfin un coin pas très déterminé, par là.
    Et donc Nehn, c’est le nom du type, va ramasser le bouquin, son collègue va partir sans lui, il va réparer le bouquin. Il s’ensuivra tout un tas de situations cocasses, où le livre servira de point d’appui pour l’établissement de rapports sociaux décalés entre Nehn et ses contemporains. ça ne se termine pas bien du tout, puisque Nehn se met avec une femme juriste à Bamako…autant dire qu’il es mal barré pour sa nouvelle vie…emjdcjdr

    J'aime

  7. L’àme et ta morve, ose !

    C’est une nouvelle fantastique : un homme après sa mort se retrouve à errer dans le tarin de son meilleur ami. Qui console sa veuve.
    Que faire ? provoquer un éternuement par jalousie ou, accepter son sort et gagner le paradis…

    J'aime

  8. « Le pro sait » , pièce comique absurde, l’histoire d’un homme qui se réveille un matin et qui ne sait pas pourquoi voit un réparateur arriver chez lui , mais Joseph, l’homme, n’a pas appeller le réparateur, et ne sait pas quelle panne il y a à réparer, mais peu importe pour le réparateur « il sait » qu’il y a des réparations à faire car il est un pro.
    C’est kafakaïen, pour celles qui rencontreraient des problèmes de comprèhension… huhuhu !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_100_meilleurs_livres_de_tous_les_temps

    J'aime

  9. L’île jade, trois antiques se disputent les sièges au bord de la piscine d’un hotel de luxe sur une ile paradisiaque.

    J'aime

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s