Petit guide interactif de livre électronique, dit ebook.

Il est venu à mes oreilles que le monde de l’édition électronique parait être une jungle effroyable.  Il faut dire que nous raisonnons souvent de manière « absolue » et systèmique plutot que temporelle comme les business men le font eux.Mais c’est un marché qui commence à murir, qui comporte ses pièges, ses facilités, et aussi des arrangements intèressants, plus ou moins.

Parlons d’abord de la lecture, l’acquisition et des moyens matériels.

Selon ces sites Ebooks libres et gratuits,  softonic,  Socialcompare – formats livres électroniques, le format de téléchargement à privilègier impèrativement est l’epub.

Pour les raisons suivantes  :  tout le monde sauf amazon sait lire le epub, on peut échanger des epub comme on le veut, c’est un format souple et adaptable techniquement.

Les autres formats sont frappés d’obsolescence, ou très fermé, ou difficile à lire sur un appareil mobile tels que petite liseuse ou téléphone mobile.

Je vous laisse étudier la question en détail et suis prèt à répondre aux questions en commentaires à propos des autres formats, mais je suis péremptoire.

Il existe des cas où on doit lire un autre format.  Mais nous verrons ça plus tard.

Quel appareil utiliser pour lire des epub.

Les liseuses ne font que ça et procurent bien des avantages.

Leur autonomie est très importante, plus d’un mois parfois.  Si vous partez à l’autre bout du monde, c’est la meilleure solution.

Elle peuvent contenir un grand nombre de livre sans inconvénient.  Leur confort de lecture est a priori très proche de celui du livre papier.

bookeen une socièté française en distribue des modèles d’un bon rapport qualité prix.  Dans les gammes de prix plus modestes, le mieux c’est d’essayer.

En pleine lumière, au soleil,  les réglages de taille de police, l’affichage des images.

Avec ses propres ebook, des gratuits les grands classiques par exemple, ou avec un epub du commerce.

Les tablettes qui font un peu tout, sont aussi, type ipad, permettent de faire pas mal de choses.  Celle qui est reconnue comme la meilleure, gràce au logiciel, est l’ipad. Mais toute tablette « normale » androïd ou saura lire.  L’offre logicielle étant en perpètuelle évolution je me contenterais de préconiser la recherche de logiciel à base du mot clé « epub », et d’identifier les capacités du logiciel à adapter la police de caractère, et les couleurs d’affichage ;  vérifier qu’il sait afficher les images aussi.

Un format courant dans la numèrisation de masse et dans les livres originaux, est le pdf.  Sur les tablettes de petites tailles, moins de 7 pouces, le pdf est très difficile à lire confortablement.

Sur les téléphones mobiles, on peut lire des livres, évidemment il faut avoir un écran le plus grand possible, en dessous de 4 pouces c’est risqué.  Presque tous les smartphones sont à mème de lire des epub via des logiciels dédiès.

La connectivité est hypra importante  :  on charge les livres par USB ?  connexion wifi ?  Connexion GSM  ?   Par carte mémoire ?

Le cable USB est un must, si ça n’y est pas …il faut passer son chemin.  La connexion Wifi… c’est très bien aussi, si ça n’est pas prèsent je déconseillerais l’achat.  La connexion GSM, réseau mobile ne me semble absolument pas indispensable, pour une liseuse, plutot bienvenue pour une tablette, indispensable pour un téléphone (oui il y a encore des gens qui ne vont pas sur internet avec leur téléphone).  Une dernière connexion peut se révèler très pratique  :  la connexion réseau par fil, mais c’est pas sexy.

Le fait de pouvoir insèrer des cartes mémoires parait aussi quelque chose d’évident, en tout cas très très pratique.  Vérifier  que c’est possible.

Le dispositif d’alimentation bien sur  :  chargeur dédiè, chargeur standard type usb, durée de la batterie  : si c’est moins d’une semaine, à oublier pour une liseuse, pour les tablettes et les téléphones, la problèmatique est diffèrente, hélas.  Si la question de l’autonomie, de pouvoir partir en trekking dans la brousse pendant 15 jours avec sa bibliothèque numèrique est le projet… Il vous faut une liseuse, ou une cellule de rechargement solaire, ça existe et ça fonctionne.

Pour résoudre les question de confort de lecture, et d’autonomie, si l’écran produit de la lumière, est rétroéclairé ou LED, je recommande d’afficher en couleur claire, blanc, sépia ou jaune pàle, sur fond noir.  C’est testé scientifiquement c’est cette configuration qui optimise les performances de notre oeil sur support lumineux.  Si au contraire on se rapproche du support papier, l’écran n’est pas lumineux par lui-mème mais réflectif, le noir sur blanc est mieux.    Les polices de caractères… chacun a ses gouts en cette matière, mais dans mon expèrience, les supports lumineux se satisfont mieux de petites sérif ou mème de sans sérif, telle que Arial, tandis que les supports réflectifs, comme les livres papier et les liseuses, rendent les polices avec sérif plus agrèables, telles que Times new roman.

Se procurer des livres électroniques

Si vous êtes amèricain et très individualiste, il faut acheter tout chez amazon, et donc oublier tout ce que je viens de dire, c’est une offre plèthorique de livres à des prix très abordables, des machines qui font le travail très bien  ; mais ce n’est pas ouvert, l’epub ist verboten chez amazon, et assez grandement chez ses imitateurs ce qui est assez stupide de leur part.  Car si Amazon peut se permettre d’être impérial c’est gràce à son antériorité sur le marché domestique que sont les USA.

Les autres marchands utilisent des epub sécurisés par DRM, ce qui est toujours une source potentielle de problème.  La façon dont les achats sont gèrés sur Chapitre.com me parait assez saine, car les liens qui permettent de télécharger les livres restent disponibles, on peut télécharger plusieurs fois le livre, en cas de malheur.  Le fait que ce soit le point de vue du client qui prévale est sain.  D’autres sites font surement de mème, n’hésitez pas à les mettre en commentaire.

La réfèrence en matière de livre électronique gratuit, parce qu’anciens, ou parce que l’auteur préfère être lu que d’en tirer des revenus  (mais qui paye à diner alors ? ) c’est le projet

gutemberg  qui catalogue énormèment de livres et de bibliothèques libres par exemple

ebooksgratuits.com  qui voit régulièrement son catalogue d’oeuvres s’élargir.

Le mieux est d’explorer les index des sites.

Comment publier des livres électroniques  ?

On ne sait jamais.

La page wikipedia epub reste la meilleurs réfèrence, et pourtant j’ai cherché, il fournit l’adresse pour une extension du logiciel OpenOffice/Libroffice, si donc vous utilisez une de ces suites logicielles, cela semble le plus simple.

Il existe des logiciels spécialisés dans l’édition d’epub comme par exemple sigil.

Une autre solution consiste à faire de l’auto-publication auprès du projet Gutemberg ou d’autres sites équivalents en Français.  Le format à privilègier sera le PDF.

Ou bien sur, s’adresser à un éditeur en ligne sérieux.  Bien sur qu’il en existe.

N’hésitez pas à corriger, amender, complèter cet article en commentaires.  Merci.

Tilelol a fait une série de billets sur les liseuses,.  Il parait honnète, pour un bisounours.

Publicités

Lancez vous "Vers l'infini et au delà... " ("tu parles, j'appelle ça tomber avec talent.")

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s